Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"Les cryptomonnaies ne valent rien" selon Christine Lagarde

Vu ailleurs Christine Lagarde, présidente de la Banque Centrale Européenne, a tenu des propos très critiques sur les cryptomonnaies à la télévision néerlandaise. Elle juge qu'elles ne sont que des actifs spéculatifs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les cryptomonnaies ne valent rien selon Christine Lagarde
"Les cryptomonnaies ne valent rien" selon Christine Lagarde © Stephanie Füssenich / BCE

Après avoir estimé en mars que les cryptomonnaies étaient une "menace" dans le contexte de la guerre en Ukraine, Christine Lagarde en a remis une couche ce week-end au cours d'une interview accordée à la télévision néerlandaise.

Cette fois, c'est à leur valeur que la présidente de la Banque Centrale Européenne (BCE) s'en est prise. "Ma très humble opinion est que les crypto-actifs ne valent rien", a-t-elle déclaré dans des propos repris par Politico. "Ils ne sont basés sur rien, il ne se rattachent à aucun actif sous-jacent qui pourrait apporter de la sécurité"

Christine Lagarde a réitéré que cette classe d'actifs était "hautement spéculative" et "très risquée". Le cours du bitcoin a récemment fondu de 20% en une seule semaine, et s'établit actuellement entre 28 000 et 29 000 euros. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, n'en pense pas moins. Il a comparé récemment le bitcoin à la bulle des tulipes aux Pays-Bas au 17e siècle.
 

Non au bitcoin, oui à l'euro numérique

Christine Lagarde a en revanche, au cours du même entretien, accordé toute sa confiance au projet d'euro numérique porté par la BCE. Cette monnaie numérique de banque centrale est prévue pour 2025 si les expérimentations sont concluantes. Un prototype est envisagé fin 2023 et devrait donner lieu à un rapport qui décidera ou non de passer à la phase de réalisation.

La présidente de la BCE s'est par ailleurs exprimée en faveur d'une hausse graduelle des taux directeurs, afin de maîtriser l'inflation en zone euro sans casser la croissance. Elle se dirigerait vers une hausse de 25 points de base en juillet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.