Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les cyberattaques chinoises coûtent des milliards aux entreprises américaines, selon le patron du FBI

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Chine et Etats-Unis sont engagés dans une guerre virtuelle sans merci. Les cyberattaques chinoises coûtent, selon le patron du FBI, des milliards de dollars aux entreprises américaines qui se font voler leurs données. Mais les USA espionnent également les entreprises de l'Empire du Milieu à la recherche d'informations sur leurs plans stratégiques et sur leurs secrets de fabrication. 

Les cyberattaques chinoises coûtent des milliards aux entreprises américaines, selon le patron du FBI
Les cyberattaques chinoises coûtent des milliards aux entreprises américaines, selon le patron du FBI © Tor Hakon - Flickr - C.C.

Le patron du FBI est formel : les cyberattaques chinoises contre les entreprises américaines sont "impossibles à dénombrer", mais leur coûtent chaque année plusieurs "milliards" de dollars. Interviewé le 5 octobre pendant l'émission 60 minutes sur la chaine de télévision CBS, James Comey refuse d'énumérer l'ensemble des pays qui attaquent l'industrie aux USA, mais il garantit que l'Empire du Milieu est en tête de la liste.

"Il y a deux sortes de grandes sociétés aux Etats-Unis. Celles qui savent qu'elles ont été piratées par les Chinois et celles qui ne savent pas qu'elles ont été piratées par les Chinois", insiste le chef de la police fédérale. Ces attaques visent à récupérer les secrets de fabrication des industriels américains, pour permettre aux entreprises chinoises de les copier. Elles n'ont "plus besoin d'inventer", affirme le directeur du FBI.

Les Etats-Unis en deuxième position

Ce n'est pas la première fois que les USA accusent la Chine de cyberespionnage. En mai, cinq officiers de l'armée chinoise ont été inculpés aux USA. Ils sont accusés d'avoir piraté les systèmes informatiques de six entreprises américaines, travaillant dans le secteur de l'énergie et de la métallurgie.

Le spécialiste de la cybersécurité Norse a développé une carte interactive du monde, où l'on peut voir en temps réel les attaques lancées contre l'un de ses "honeypots". Ces leurres informatiques visent notamment à attirer des attaques sur des serveurs préparés à l'avance pour identifier les attaquants. Cette carte ne représente qu'une infime fraction du piratage sur Internet, mais permet néanmoins de se faire une idée de sa provenance. Comme le montre la photo ci-dessous, le principal attaquant est bien la Chine. Et en deuxième position arrivent… les Etats-Unis.

Dans un rapport de l’Académie chinoise du cyberespace, rendu public le 26 mai, la Chine accuse les USA de participer largement à cette cyberguerre : "La surveillance américaine a pour cible le gouvernement et les dirigeants chinois, les sociétés chinoises, les instituts de recherche scientifique", détaille le document. Ses auteurs assurent que Huawei et Tencent, deux grosses entreprises de nouvelles technologies locales, auraient été espionnées par l'agence nationale de sécurité américaine.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale