Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les cyberattaques visant les retailers en augmentation de 20% à Noël selon des estimations

C'est la saison des cyberattaques. Selon une étude, celles visant des retailers devraient connaître une hausse de 20% par rapport à la période des fêtes 2018. Les logiciels malveillants et les rançongiciels sont les deux incidents les plus fréquents.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les cyberattaques visant les retailers en augmentation de 20% à Noël selon des estimations
Les cyberattaques visant les retailers en augmentation de 20% à Noël selon des estimations © Unsplash/Markus Spiske

C'est bien connu : les cyberattaques augmentent pendant la période des fêtes en même temps que les achats sur internet. Et les premières victimes sont les retailers. A période comparable, les tentatives d'attaques devraient augmenter de 20%, selon une étude produite par VMWare Carbon Black et publiée le 12 décembre 2019. Le document combine les données recueillies des retailers lors des vacances de Noël de 2018 et celles apportées par des directeurs de la sécurité des systèmes des grandes marques en 2019.

 

 

Selon les chiffres avancés par l'étude, les logiciels malveillants et les rançongiciels sont les types de cyberattaques qui se produisent le plus. Mais, dans la majorité des cas, ces attaques ne sont qu'un moyen pour atteindre d'autres objectifs plus larges comme, par exemple, parvenir aux données et réseaux du retailer.

 

Des conséquences financières parfois très lourdes

Le rapport recommande ainsi de mieux protéger les données clients, les informations financières et les plans de croissance. Il préconise également aux détaillants de passer d'une position réactive à une position proactive. Conscients de cette problématique, plus de la moitié des retailers interrogés ont indiqué qu'ils comptaient augmenter la capacité de leur équipe de cybersécurité en 2020. Et 40% d'entre eux ont déclaré prévoir accroître leur budget de 10%. 

 

Au-delà de la réputation, ces incidents peuvent avoir de grosses conséquences financières. D'ailleurs, 40% des retailers interrogés ont déclaré avoir déjà perdu de l'argent à la suite d'une cyberattaque en 2019. Le groupe américain Neiman Marcus a dû verser 1,5 million de dollars, en janvier 2019, pour une violation de données bancaires qui s'était déroulée en 2013. Plus récemment, les données personnelles et bancaires des clients de l’enseigne américaine Macy’s ont été siphonnées pendant une semaine au cours du mois d’octobre 2019.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media