Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les demandes de brevets européens pour des technologies médicales ont explosé en 2020

Étude Les statistiques sur les demandes de brevets au niveau européen reflètent une année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19. Les technologies médicales sont les grandes gagnantes tandis que le secteur des transports plonge, rapporte l'Office européen des brevets. Samsung est l'entreprise qui a déposé le plus d'inventions, prenant ainsi la place à Huawei, victime de la défiance des pays européens.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les demandes de brevets européens pour des technologies médicales ont explosé en 2020
Les demandes de brevets européens pour des technologies médicales ont explosé en 2020 © DarkoStojanovic/Pixabay

L'Office européen des brevets (OEB) vient de publier ses statistiques sur le nombre de brevets déposés en 2020. Cette année marquée par le début de la pandémie de Covid-19, l'institution a reçu 180 250 demandes de brevets, contre 181 532 en 2019.

Les technologies médicales au sommet
Le Patent Index révèle que les technologies médicales sont le domaine qui a enregistré le plus grand nombre d'inventions avec 14 295 demandes, soit une augmentation de 2,6 % par rapport à 2019. Elles prennent ainsi la première place à la communication numérique, qui était le domaine le plus dynamique en 2019. De leurs côtés, les produits pharmaceutiques (+ 10,2 %) et les biotechnologies (+ 6,3 %) ont enregistré la plus forte progression.

La 5G et l'intelligence artificielle, domaines qui avaient connu la plus forte croissance en 2019, se sont encore distinguer par leur nombre élevé de demandes de brevets. Ils sont classés deuxième et troisième respectivement. Du côté des perdants, les transports, en particulier l'aviation et l'aérospatial, ont connu la plus forte baisse (-5,5 %).

La France dans le top 5 
Concernant l'origine géographique des inventions, les cinq pays les plus représentés en 2020 sont les Etats-Unis avec 44 293 demandes, l'Allemagne, le Japon, la Chine et la France. Bien qu'ils ne soient pas à la tête du classement, la Chine et la Corée du Sud ont connu les progressions les plus fortes avec + 9,9 % et + 9,2 % respectivement. Les entreprises sud-coréennes sont particulières actives dans les secteurs des "machines, appareils et énergies électriques", des "télécommunications, des "semi-conducteurs" et de "l'informatique". En Chine, ce sont les biotechnologies et les énergies vertes qui représentent les domaines majeurs des demandes de brevets européens.

Les pays européens sont donc sous-représentés dans les domaines de brevets. Ils ont déposé en tout 81 000 inventions, soit une baisse de 1,3 % par rapport à 2019. C'est l'Allemagne qui comptabilise le plus de demandes, suivie par la France qui enregistre une hausse de 3,1 %. De son côté, la Finlande a enregistré un bond de 11,1 % grâce à une forte hausse du nombre d'inventions dans le secteur des "technologies numériques".

Samsung prend la place de Huawei
Concernant les entreprises, Samsung est en tête avec 3276 demandes déposées, suivi par Huawei (3113), qui était au sommet un an plus tôt, et LG (2909). En France, ce sont le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), Safran et Saint-Gobain qui ont déposé le plus d'inventions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.