Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les dix meilleures innovations digitales de l'année selon Netexplo sont…

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Un exosquelette pour toucher la réalité virtuelle, une truffe de chien imprimée en 3D pour détecter les explosifs, des pièges à moustiques robotiques pour endiguer les épidémies, une application de blockchain pour créer une citoyenneté numérique… Découvrez le cru 2017 des lauréats Netexplo, parmi 2000 innovations identifiées.

Les dix innovations digitales de rupture en 2017 selon Netexplo
Développé par la start-up chinoise Dexta Robotics, Dexmo est un gant bionique à retour haptique. Il permet d'interagir avec la réalité virtuelle et fait partie des 10 lauréats 2017 de Netexplo. © Dexta robotics

Netexplo fête cette année son 10ème anniversaire. Né en 2007 (une année symbolique avec la naissance de l'iPhone, le début du programme Watson ou encore d'Android, le lancement de la start-up controversée 23andMe et le poids sans précédent des réseaux sociaux dans l'élection de Barack Obama), l'observatoire indépendant a bâti un réseau mondial, composé d'universitaires et d'experts, pour détecter les dernières innovations et tendances digitales, dans la Silicon Valley mais aussi (et surtout) dans les autres régions du monde.

 

"Nous avons aujourd'hui une machine de guerre. C'est assez facile de voir ce qu'il se passe en Californie car les VCs ccommuniquent. En revanche, il est plus difficile de détecter les usages ailleurs dans le monde et de savoir ce qui a du sens", se félicite Thierry Happe, à la tête de l'organisme. Au cours des dix dernières années, Netexplo a ainsi su détecter très tôt dans leur phase de développement des pépites au succès mondial comme Mpesa, Spotify, Slack, ou encore Word Lens, Waze, Blablacar, Airbnb et Psiphon.

 

Sur les 2000 innovations identifiées cette année, voici les dix lauréats 2017, qui seront récompensés les 26 et 27 avril prochains à l'occasion du Forum Netexplo 2017.

 

Abalobi redonne le pouvoir aux petits pêcheurs

Lancée en Afrique du Sud, l'application mobile Abalobi permet aux pêcheurs de savoir où se trouvent les bancs de poissons et de connaître les prix du marché. L'application vise à leur redonner une certaine autonomie de gestion, tout en limitant l'appauvrissement de certaines zones, victimes de la surpêche. 

 

Bitnation, artisan d'une citoyenneté numérique supranationale

Ce projet d'origine suédoise repose sur la blockchain et s'adresse aux réfugiés. Plutôt que d'offrir une citoyenneté physique, l'initiative vise à créer une citoyenneté numérique supranationale et infalsifiable, validée par les membres de la famille de la personne grâce au recours à la blockchain. Ce statut intermédiaire est couplé à des aides versées en bitcoins.

 

Dexmo permet de ressentir les objets en réalité virtuelle

En Chine, la start-up Dexta Robotics a mis au point Dexmo, une sorte de gant bionique à retour hatique, qui permet de ressentir les forces et les textures des objets qu'un utilisateur saisit dans le monde virtuel. De nombreuses applications sont imaginées, de la formation sur les sites de production aux interventions chirurgicales, en passant par le gaming.

 

India Stack veut numériser la société indienne

India Stack s'inscrit dans la continuité du projet Aadhaar, le programme d'identification numérique qui a permis de constituer une base de données d'identité numérique regroupant 1,1 milliard de personnes en Inde. India Stack est une API qui entend décliner des applications concrètes autour de ce programme en numérisant, entre autres, les démarches administratives et les échanges marchands. L'objectif est de dématérialiser une partie de l'économie indienne pour limiter le travail au noir et développer de nouvelles infrastructures. 

 

Un algorithme portraitiste

Né aux Pays-Bas, le projet The Next Rembrandt a permis de créer un tableau inédit à la façon du peintre Rembrandt. Il repose sur une intelligence artificielle qui a été nourrie de 160 000 détails issus de différents tableaux du peintre. A partir de ces informations, l'algorithme a crée une œuvre originale qui reproduit les coups de pinceau de l'artiste, les couches de peinture et la luminosité.

 

Premonition prévient les épidémies

Porté par Microsoft, le projet Premonition vise à endiguer les épidémies en capturant les moustiques pour détecter les maladies infectieuses en amont, avant qu’elles ne touchent les populations humaines. L'initiative repose sur un réseau de pièges robotiques équipés d'un logiciel de machine learning et capables de distinguer, grâce à des capteurs spécifiques, les moustiques (34 espèces au total) des autres insectes pour les capturer et réaliser des analyses a posteriori. Ces pièges 4.0 enregistrent une série de données (date, heure, localisation, conditions météo, etc.) qui sont envoyées dans le cloud et analysées. La prochaine étape de cette initiative vise à déployer des drones pour capturer les moustiques.

 

Sixgill scrute le dark web

Basée à Tel-Aviv en Israël, la start-up Sixgill combine intelligence artificielle et cybersécurité pour déjouer les identités cryptées du darkweb et tracer les criminels. La jeune pousse a finalisé un tour de table de 5 millions de dollars auprès de la société Elron en juin dernier.

 

Une truffe de chien imprimée en 3D pour détecter les explosifs

Des chercheurs du laboratoire américain NIST ont récemment imprimé en 3D une truffe de chien. Encore un autre gadget ? Il n'en est rien ! Dans une logique de biomimétisme, les chercheurs se sont inspirés de la nature pour concevoir un outil de détection dont les performances sont proches de celles d'une truffe de labrador. Le dispositif serait 18 fois plus efficace que les appareils de détection classiques dans la recherche de substances explosives et de drogues.

 

Your MD facilite le pré-diagnostic

Développé par Matteo Berlucchi, l'assistant personnel Your MD ne vise pas à remplacer les médecins mais à mieux orienter les patients en établissant un pré-diagnostic. Disponible sur Slack, le chatbot dialogue avec le patient pour comprendre ses symptômes et écarter ou détecter de possibles pathologies. Le dispositif permet ensuite de rediriger le patient vers le professionnel de santé le plus adéquat dans son périmètre géographique. Preuve de son sérieux, Your MD a été validé par les médecins du National Health Service du Royaume-Uni, l'équivalent de notre assurance maladie.

 

Qure.ai décode les imageries médicales

Toujours dans le domaine de la santé, Qure.ai est une application capable, grâce à des algorithmes de deep learning, de détecter des maladies et leur état d'avancement à partir d'imageries médicales. Elle a été mise au point en Inde par le médecin Pooja Rao. La technologie a pour objectif de libérer du temps aux médecins pour qu'ils puissent davantage se consacrer aux patients.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale