Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les données de 8700 demandeurs de visas français dérobées dans une cyberattaque

Le site français de délivrance des visas, France-Visas, a été pris pour cible par des cybercriminels le 10 août dernier. Ils ont réussi à mettre la main sur les données personnelles de 8700 demandeurs. Des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité du portail et des enquêtes sont en cours pour déterminer les causes de cet incident. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les données de 8700 demandeurs de visas français dérobées dans une cyberattaque
Les données de 8700 demandeurs de visas français dérobées dans une cyberattaque © France-Visas

Le portail national France-Visas, qui permet de demander la délivrance d'un visa pour les étrangers souhaitant entrer et séjourner pendant une période déterminée en France, a été victime d'une attaque informatique le 10 août dernier, révèlent le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et le ministère de l'Intérieur dans un communiqué conjoint publié le 3 septembre.

Des données personnelles volées
Bien qu'il a pu être rapidement "neutralisé", l'incident a permis aux hackers – dont l'identité reste inconnue – de voler des données personnelles. Sont concernés le nom, prénom, numéro de passeport ou de carte d'identité, date de naissance et nationalité de 8700 personnes, d'après les ministères. Cette liste n'est pas nécessairement cumulative, précisent-ils. 

Ces données peuvent servir à mener des attaques par phishing, qui consiste à obtenir du destinataire d'un email d'apparence légitime qu'il lui transmette ses coordonnées bancaires ou ses identifiants de connexion à des services financiers afin de lui dérober de l'argent. En revanche, elles ne permettraient pas d'engager des démarches administratives au nom des victimes, précise le communiqué.

Des enquêtes en cours
Les ministères ont pris les mesures "nécessaires" pour sécuriser la plateforme et ainsi éviter une récidive. Comme le prescrit le Règlement général sur la protection des données (RGPD), la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a été saisie. En parallèle, le gouvernement a porté plainte et une enquête judiciaire est en cours. 

Les victimes de cette attaque ont par ailleurs été prévenues individuellement. Elles ont reçu des recommandations de vigilance et des précautions à prendre. Une adresse mail (webmestre.france-visas@diplomatie.gouv.fr) a été mise en place pour poser des questions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.