Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les e-mails, c’est 5 heures de travail par jour pour les cadres de 2015

"Je me lève... Je t'envoie un mail... Tu ne réponds pas... Comme d'habitude..." Telles pourraient être les paroles du tube mondial de Claude François s'il l'écrivait aujourd'hui. Une étude réalisée par Adobe révèle l'utilisation du mail par les cadres occidentaux. Ils y consacrent plus de cinq heures par jour, sur le lieu de travail, mais aussi en dehors. Et pour certains cela commence à peine l'oeil ouvert. 
mis à jour le 31 août 2015 à 09H01
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les e-mails, c’est 5 heures de travail par jour pour les cadres de 2015
Les e-mails, c’est 5 heures de travail par jour pour les cadres de 2015 © Biscarotte - Flickr - C.C.

Vous êtes cadre ? Vous peinez à répondre à un enfant quand il vous demande ce que fait un gestionnaire de trésorerie ? Ou un responsable paie ? Répondez lui simplement "j’écris des e-mails", il comprendra. Et vous serez plus près de la réalité.

 

En effet, une étude réalisée par Adobe auprès de 1600 cadres en Europe et aux Etats-Unis révèle que ces derniers estiment passer plus de 5 heures par jour en moyenne à consulter les désormais indispensables courriels. En France, la durée quotidienne moyenne monte même à 5,6 heures, légèrement supérieure à la moyenne européenne qui n’est que de 5,4 heures. Leurs confrères des Etats-Unis y passent quant à eux 6,3 heures par jour !

 

Le téléphone outil d'accès privilégié

Pour arriver à de telles moyennes quotidiennes et continuer malgré tout à travailler et à faire des réunions, il apparaît que l’utilisation intensive du courriel vient des connexions en dehors du temps de travail. 71% des cadres européens consultent, en effet, depuis leur téléphone mobile (en France la proportion n’est que de 69%). Chez les plus jeunes (moins de 34 ans), la proportion est de 87%.

 

Rien d’étonnant donc si 76% des cadres européens (et 74% des cadres français) consultent leur emails en dehors des horaires de travail. Et cela commence tôt pour un cadre français sur cinq qui reconnaît consulter ses courriels avant même de se lever. Plus d’un tiers (35%) sont devenus les rois de la contorsion, réussissant l’exploit de lire et répondre à leurs messages électroniques en même temps qu’ils s’habillent ou qu’ils déjeunent.

 

Si le proverbe dit vrai (quand je me compare, je me console), cela n’inquiète pas outre mesure les cadres made in France. Ils sont 59% à estimer que leurs collègues consultent aussi souvent qu’eux la boîte de courrier électronique.

 

Les accros du mail

Les raisons du succès du mail viennent des vertus supposées du courriel. 67% des cadres français estiment que le mail est le meilleur moyen de communication chaque fois qu’ils estiment nécessaire de conserver une trace écrite des discussions qu’ils ont. Au Royaume Uni, la proportion n’est que 55% et tombe à 33% en Allemagne. Voilà qui tend à confirmer la masse de travaux réalisés par des sociologues ou des consultants sur la défiance au travail.

 

Tout ce temps est-il vraiment indispensable pour le travail des cadres ? Oui et non. La preuve, 28% des cadres français ont déjà fait une detox pour réduire le temps passé à consulter les mails. Résultat de ce décrochage volontaire : 61% disent qu’ils se sont sentis davantage détendus, 28% étaient même libérés. Une minorité d’accros ont ressenti un manque : 9% des cadres disent s’être senti angoissé par cette detox. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale