Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les effectifs des start-up ont augmenté de 25% en 2012

Selon le baromètre annuel de France digitale, les start-up ont été particulièrement performantes en 2012, générant 40% de chiffre d’affaire supplémentaire et embauchant 25% de salariés en plus par rapport à l’année précédente.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les effectifs des start-up ont augmenté de 25% en 2012
Les effectifs des start-up ont augmenté de 25% en 2012 © Fotolia

Les start-up françaises ne sont pas "down". Au contraire, leur croissance a été soutenue l’année passée, à en croire le baromètre annuel réalisé par l’agence EY (ex Ernst & Young) pour le compte de l’association France digitale.

125 jeunes sociétés du numérique ont répondu à l’enquête. Pour elles, les voyants sont au vert : elles ont embauché 25% de salariés de plus que l’année précédente.

Peu de précarité

Ce sont des créations d’emplois durables. 89% des salariés de ces start-up sont en CDI, 5% en CDD. 16% des personnes recrutées sont des jeunes fraîchement diplômés. Par ailleurs, huit start-up sur dix pratiquent l’intéressement aux résultats, généralement par le biais de bons de souscription  de parts de créateurs d’entreprises. Le ratio entre le salaire des patrons et le salaire moyen est de 2,76.

Le panel de start-up déclare un chiffre d’affaire en hausse de 40% par rapport à 2011, à 1,8 milliards d’euros. Les structures les plus petites sont les plus dynamiques, avec une hausse de 65% de leur chiffre d'affaire.

Sylvain Arnulf

 

Le baromètre France digitale / EY 2012-2013

EY France Digitale Barometre 2012 2013 by L'Usine Nouvelle

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Coucou
02/07/2013 13h55 - Coucou

Cher Sylvain... Merci pour votre article qui donnera à certains du baume au coeur. enfin je l'espère ! Juste quelques remarques : Un chiffre, des affaires = chiffre d'affaires et pas chiffre d'affaire http://www.projet-voltaire.fr/blog/regle-orthographe/%C2%AB-un-chiffre-d%E2%80%99affaire-%C2%BB-%C2%AB-un-chiffre-d%E2%80%99affaires-%C2%BB Concernant les résultats, je suis curieux de comprendre ce qui vous permet de généraliser aux PME françaises un résultat relatif à un échantillon de sociétés du digital financées par le capital risque. En outre, il n'est pas fait mention du taux d'erreur, qui en supposant que l'échantillon est réalisé de manière aléatoire est de plus de 8% pour un niveau de confiance de 95% http://www.rmpd.ca/calculators.php => en réalité, je pense que ces résultats ne sont pas généralisable aux sociétés du digital financées par le capital risque et encore moins aux PME française : j'ai rarement vu une société bénéficiant d'apport en fonds via du capital risque crier haut et fort que l'activité était en baisse... Coucou !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale