Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les enjeux de la convergence entre HPC, Sciences des données et IA

Publi-Rédactionnel La simulation haute performance est un enjeu clé pour Inria. Avec plusieurs équipes de recherche dédiées au HPC, à la science des données massives et à l’IA, la participation à des infrastructures expérimentales comme SILECS et au plan national IA, Inria est bien positionné pour relever ces défis en partenariat avec les industriels et laboratoires spécialistes de ces domaines.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les enjeux de la convergence entre HPC, Sciences des données et IA
L'Usine Digitale a organisé le 11 juin dernier, en partenariat avec INRIA, les Trophées de la Simulation Numérique

 

 

Pourquoi Inria est-il partenaire des Trophées de la simulation et des Technologies numériques ?

 

Depuis plus de 30 ans, Inria mène des projets risqués et ambitieux en sciences et technologies du numérique en partenariat avec des industriels, tout en transférant les connaissances produites, logiciels et savoir-faire au sein de start-up. Inria est également engagé aux côtés de GENCI et impliqué dans l’action nationale concernant la plateforme convergée HPC-IA de l’IDRIS. Le HPC, la simulation, les données massives et l’IA sont des technologies critiques qui jouent un rôle moteur pour l’innovation dans l’ensemble des secteurs de l’industrie et des défis sociétaux. Notre soutien à ces trophées souligne l’importance que nous attachons à ces deux enjeux, excellence scientifique et création de start-up.

 

 

Comment Inria accompagne-t-il l’innovation dans le domaine de la simulation et des technologies numériques ?

 

La maîtrise de la taille et de la complexité des calculs et des données, de l’énergie consommée par les infrastructures HPC,  préoccupations majeures du calcul intensif, sont au cœur des enjeux scientifiques d’Inria. Par ailleurs, les analyses de données massives s’exécutent au sein d’environnements élastiques (cloud) construits à partir de composants standards, qui se distinguent des architectures HPC. La recherche menée au sein d’Inria vise également à concevoir des systèmes hybrides,  qui allient productivité, simplicité d’usage et haute performance.

 

 

Comment développer les collaborations ?

 

Inria a mis en place un  « Inria Project Lab », HPC-BigData qui rassemble plusieurs équipes Inria d'apprentissage (IA), données massives et HPC ainsi que des partenaires académiques et industriels tels que Argone National Lab , LBT/CNRS, ATOS/Bull ESI Group . Nous pourrons explorer différentes solutions pour accélérer les phases d’apprentissage dans les réseaux de neurones profonds, développer des techniques de HPC dans Scikit-learn,  et mettre en œuvre ces méthodes dans des cas d’usage (PlantNet, analyse massive de trajectoires moléculaires…). Il s’agit également de faire émerger de nouvelles techniques de modélisation, de simulation, de traitement de données massives issues de calcul HPC en tirant partie des avancées scientifiques et techniques de l’IA.

 

Jean-Yves Berthou, directeur du centre de recherche Inria Saclay - Île-de-France

 

CONTENU SPONSORISÉ

 

 
media