Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les enquêtes sur la fonctionnalité Autopilot de Tesla se multiplient

Vu ailleurs L'autorité allemande en charge de la sécurité routière a ouvert une enquête afin de s'assurer que les fonctionnalités d'aide à la conduite proposées par Tesla sous le nom d'Autopilot puissent être utilisées en toute sécurité. En parallèle, les enquêtes se multiplient aux Etats-Unis ou la NHTSA a récemment annoncé se pencher sur un problème de freinage d'urgence intempestif.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les enquêtes sur la fonctionnalité Autopilot de Tesla se multiplient
Les enquêtes sur la fonctionnalité Autopilot de Tesla se multiplient © David von Diemar/Unsplash

Les autorités allemandes enquêtent sur le mode Autopilot de Tesla. Cette fonctionnalité avancée d'aide à la conduite (ADAS), dont le nom laisse souvent croire à tort que le véhicule est autonome, est scrutée de très près par de nombreuses autorités. C'est le journal Bild am Sonntag qui a rapporté dimanche 20 février 2022 l'ouverture de l'enquête par l'agence fédérale allemande de l'automobile, Kraftfahrt-Bundesamt. Une information reprise par CNBC.

Les Tesla sont-elles sûres ?
Le Kraftfahrt-Bundesamt évalue la technologie et notamment les mises à jour de certains modèles afin de s'assurer que les fonctionnalités puissent être utilisées en toute sécurité sur les routes allemandes. L'autorité est également en discussion avec l'agence néerlandaise chargée d'approuver l'utilisation des véhicules dans toute l'Europe, selon le rapport consulté par Bild am Sonntag.

Le Kraftfahrt-Bundesamt a également lancé une enquête distincte en janvier sur les risques possibles pour la sécurité de l'écran tactile situé sur la console centrale de divers modèles Tesla, rappelle CNBC. De manière générale, les Tesla font l'objet d'un examen minutieux de la part de plusieurs autorités à travers le monde, notamment suite à plusieurs accidents mortels.

Un problème de "freinage fantôme"
Aux Etats-Unis, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l'autorité fédérale en charge de la sécurité routière, a confirmé le 17 février 2022 avoir lancé une deuxième enquête sur une défaillance potentielle du mode Autopilot. Des utilisateurs se plaignent que le système de freinage se déclenche de façon intempestive. Un problème dont se plaignent certains propriétaires depuis près d'un an, selon Electrek.

Le "phantom braking" ou freinage fantôme est le terme employé lorsqu'un ADAS ou un système de conduite autonome freine sans raison valable. Le système peut détecter à tort un objet sur la route ou anticiper une collision qui ne se produira pas réellement et enclencher le système de freinage pour essayer de l'éviter. Cela peut engendrer des accidents, notamment si un véhicule suit de trop près celui qui freine de façon intempestive.

Une enquête sur 12 accidents
Depuis un an, le nombre de propriétaires de Tesla rapportant des événements de ce type grandit. La NHTSA a reçu 354 plaintes sur ce problème en neuf mois, rapporte le Washington Post. "Les plaignants signalent que la décélération rapide peut se produire sans avertissement, au hasard et souvent à plusieurs reprises au cours d'un seul cycle de conduite", écrit la NHTSA dans son rapport. De nombreuses plaintes ont été collectée par la NHTSA suit à la publication d'un article du Washington Post faisant état de ce problème.

Le journal note que l'augmentation du nombre de plainte sur ce problème a eu lieu après que Tesla ait changé le système de perception de ses véhicules. Auparavant ce système reposait sur différents capteurs, dont des caméras et des radars. Aujourd'hui Tesla est passé à un système reposant sur des caméras et ce que le constructeur appel "Tesla Vision". Toutefois, il convient d'ajouter que le fait que ce problème soit évoqué largement dans la presse entraîne automatiquement une augmentation des plaintes puisque les conducteurs apprennent souvent à cette occasion qu'ils peuvent relater le problème rencontré auprès de la NHTSA.

La NHTSA enquête également sur le rôle potentiel de l'Autopilot dans une douzaine d'accidents impliquant des véhicules Tesla. Enfin, l'entreprise a également été rappelée publiquement à l'ordre par l'agence américaine puisque le constructeur faisait des mises à jour à distance pour corriger des problèmes sans faire de rappels de véhicules. Depuis, Tesla a réalisé de nombreux rappels.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.