Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les entreprises misent sur le marché de la "wearable tech"

Le domaine de la "wearable tech" (technologie à porter sur soi) est en plein essor. Conscients du potentiel de ce nouveau marché multisectoriel, les constructeurs se sont lancés dans une course qui, en l’absence de leader, fait espérer à chacun sa part du gâteau.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les entreprises misent sur le marché de la wearable tech
Les entreprises misent sur le marché de la "wearable tech" © Pebble

La bataille de la wearable tech a commencé. Le 4 septembre dernier, le coréen Samsung a présenté sa smartwatch, la Galaxy Gear, en amont du salon IFA de Berlin, grillant ainsi la priorité à Apple et son iWatch prévue pour 2014. Si le phénomène n’est pas nouveau (il existait déjà des montres avec calculateurs dans les années 90), la miniaturisation et le développement des TIC ont fait évoluer le marché. Plus légers, au design plus soigné, les objets portables intelligents partent aujourd’hui à l’assaut du grand public. Et la concurrence s’annonce féroce.

Des prévisions motivantes

Du bracelet connecté qui évalue les performances sportives comme le Nike+Fuelband, aux fameuses Google Glass, la wearable tech s’est répandue dans tous les secteurs. Le cabinet ABI prévoit l’envoi annuel de 485 millions d’objets intelligents connectés en 2018.

L’entreprise américaine Gartner estime pour sa part que l’industrie de la "wearable technology" représentera un marché de 10 milliards de dollars en 2016, santé et fitness en tête des ventes. Selon une étude de IMS Research, les objets liés au "quantified-self" représenteraient, 60 % des achats de "wearables" pour cette année. Des millions de dollars d’investissements sont prévus dans des filières telles que la silver economy (aide aux personnes âgées), le handicap ou l’assurance santé. L’éducation et le divertissement sont également dans la ligne de mire des fabricants.

Un marché ouvert et multiple

La wearable tech représente une chance de diversification pour des entreprises technologiques qui auraient raté le coche de la mobilité.  Mais l’absence de leader sur le marché laisse aussi la place à l’émergence de nouveaux acteurs. La jeune compagnie américaine Pebble Technology a lancé sa propre smartwatch, la "Pebble", grâce à une campagne de crowdfunding sur Kickstarter en mai 2012. Le projet, qui a récolté plus de 10 millions de dollars auprès de 69 000 donateurs, est le plus gros succès de la plateforme à ce jour. Depuis janvier, 93 000 Pebbles ont été envoyées dans plus de 150 pays. La smartwatch est également vendue chez Best Buy U.S depuis le 7 juillet.

La question des datas

Le développement de la wearable tech aura également un impact sur le marché du cloud et des applications. Car wearable et data sont indissociables. Stockées dans le cloud, les datas collectées par les objets connectés sont retransmises à l’utilisateur via des applications. Elles appellent donc l’émergence de nouvelles start-up, spécialisées dans le traitement des données. Google a d’ailleurs déjà annoncé l’ouverture de son magasin d’applications pour Google Glass pour 2014. Reste que la collecte de données privées, qui soulève quelques inquiétudes chez les consommateurs, comme en a encore témoigné l’affaire PRISM dernièrement, pourrait bien freiner l’explosion annoncée du marché.

Joanna Jullien

 

Numérique : le foisonnement législatif à l'origine du retard de l'Europe

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale