Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les entreprises peu touchées par la panne d'Orange

La panne du réseau mobile Orange a eu lieu un vendredi soir du mois de juillet. Un facteur qui a sans doute réduit l'impact du problème sur les professionnels, veut croire l'opérateur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les entreprises peu touchées par la panne d'Orange
Les entreprises peu touchées par la panne d'Orange © D.R. - Orange

Difficile de connaitre l'impact de la panne du réseau Orange sur l'activité des entreprises clientes de l'opérateur. Comme le note Pascal Ancian, directeur mobile France et International pour Orange Business Services, "la majeure partie du problème a eu lieu un vendredi soir de juillet, à un moment où il n'y a pas beaucoup d'activité." Reste que l'entreprise ne veut pas minimiser la question. Elle a fait en sorte d'informer tous ses clients au fur et à mesure de la remise en route et va tous les contacter pour savoir si ils ont été touchés.

Orange ne donne aucun exemple de problèmes étant apparu dans les entreprises ou de nom de société qui ait pu subir un impact quelconque. "Nous étions de toutes façons tous sur le pont samedi, insiste Pascal Ancian, et pour les moyennes et grandes entreprises, nous avons les coordonnées fixe et mail des responsables, et nous avons donc échangé avec eux."

L'impact devrait être aussi rester réduit sur le machine-to-machine (M2M). Seules les machines en mouvement (véhicules, par exemple) ont pu être affectées. Mais la plupart du temps, elles ne communiquent que périodiquement, une à deux fois par jour par exemple, et ont pu passer au travers de la panne. "Les appels de mobiles vers les fixes sont parfois passés, ajoute Pascal Ancian, donc cela a pu être le cas aussi pour les échanges de machines vers des serveurs, par exemple. Qui plus est, nous avons mis en place dans certaines sociétés des plans de gestion à distance de la flotte de machines communicantes. Cela permet d'être prévenu d'un problème de communication au  niveau d'une machine, comme la perte de réseau par exemple.

Coté indemnisation, le principe sera le même que pour le grand public. Une journée, ouvrée bien sûr, de voix et SMS offerte et un gigaoctet d'internet supplémentaire. "Enfin, beaucoup de nos clients ont dans leur directions des systèmes d'information des gens très techniques, conclut Pascal Ancian. Ils demanderont très précisément ce qui s'est passé. Et nous leur expliquerons."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.