Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les Etats-Unis choisissent le français Parrot pour développer des drones militaires de surveillance

L’entreprise française Parrot a annoncé mardi 28 mai 2019 avoir été retenue par l’armée américaine pour développer des drones de reconnaissance de courte portée. Une technologie qui pourrait à l’avenir offrir une vision plus complète des terrains d’opération.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les Etats-Unis choisissent le français Parrot pour développer des drones militaires de surveillance
Les Etats-Unis choisissent le français Parrot pour développer des drones militaires de surveillance © Parrot

Les drones, maillon essentiel dans les stratégies militaires du futur ? C’est en tout cas pour se doter d’une flotte de nouvelle génération que l’U.S. Department of Defense a lancé un appel d’offres il y a six mois. L’entreprise française Parrot annonce mardi 28 mai 2019 avoir été retenue au terme de la procédure, avec ses concurrents directs Skydio, Altavian, Teal Drones, Vantage Robotics et Lumenier. Le leader mondial du secteur, DJI, a pour sa part été écarté de la course… parce qu’il est Chinois et suspecté d’espionnage par l'administration américaine.

 

DES MISSIONS DE SURVEILLANCE

Doté d’un budget total de 11 millions de dollars – soit 9,8 millions d’euros –  le programme militaire vise à développer des appareils adaptés à la reconnaissance de courte portée. Des missions de surveillance donc, pour offrir aux soldats une vision et une compréhension immédiates de leurs terrains d’intervention. Le cahier des charges, publié en novembre 2018, stipulait que les drones des postulants devaient pouvoir "voler 30 minutes, afficher une portée de trois kilomètres, être opérationnels en deux minutes et ne pas peser plus de 1,3 kg" pour être transportable dans un sac à dos.

 

"Nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés par l’armée pour travailler sur ce projet hautement stratégique, s’est réjoui par voie de communiqué Henri Seydoux, président-fondateur de Parrot. Nous comprenons parfaitement combien les aéronefs sans pilote ultra-compacts possèdent les atouts pour devenir un élément central d’un système de défense. Nous sommes impatients d’axer de mettre notre R&D à profit pour répondre aux exigences des standards américains, pour intégrer les drones à leurs opérations quotidiennes."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale