Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les États-Unis prêts à investir 52 milliards de dollars pour booster la production de semi-conducteurs

Vu ailleurs Devant la pénurie de puces électroniques, les États-Unis envisagent d'allouer 52 milliards de dollars pour stimuler la production de semi-conducteurs et financer la recherche en intelligence artificielle et informatique quantique. Objectif : garantir leur souveraineté technologique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les États-Unis prêts à investir 52 milliards de dollars pour booster la production de semi-conducteurs
Batterie avec une dure de vie suprieur 25 ans batterie intgre dans une puce de semi-conducteurs c'est l'aboutissement de recherche sur les batteries sans rayonnement doc Widetronix Semiconductor Inc. doc DR © DR

Alors que la pénurie de semi-conducteurs semble s'enraciner, aux États-Unis les décideurs travaillent sur un plan de financement pour redynamiser la production nationale.

Un groupe de sénateurs américains serait sur le point de dévoiler une proposition de financement à hauteur de 52 milliards de dollars pour stimuler la production de semi-conducteurs et la recherche dans ce domaine, croit savoir Reuters. Les sénateurs Mark Kelly, John Cornyn, Mark Warner et Tom Cotton ont négocié une mesure censée aider à la concurrence chinoise et aux pénuries qui affectent les constructeurs automobiles américains.

110 milliards de dollars pour la technologie
Cette disposition devrait être incluse dans un projet de loi plus vaste que le Sénat examinera cette semaine. Républicains et Démocrates se sont mis d'accord sur ce projet de loi appelé Endless Frontiers Act.

Il prévoit entre autres de consacrer plus de 110 milliards de dollars à la recherche technologique afin de se détacher des productions chinoises en matière de semiconducteurs. Mais aussi de stimuler l'innovation en intelligence artificielle ou en informatique quantique. De son côté, le président Joe Biden a demandé 50 milliards de dollars d'aides fédérales à destination des fabricants de puces électroniques.

Les partisans du financement notent qu'en 1990, les États-Unis détenaient 37 % de la production de semi-conducteurs mondiale. Aujourd'hui, seuls 12 % des semi-conducteurs sont fabriqués aux États-Unis. Les dispositions semblent quasi-actées, indique Reuters. Toutefois, des sources proches du dossier ont déclaré qu'il reste un dernier point de désaccord concernant des dispositions plus techniques proches du Code du travail.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.