Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les Etats-Unis se dotent d'un plan de 52 milliards de dollars pour doper leur production de puces

Vu ailleurs Les Etats-Unis se dotent d'une législation visant à renforcer la production de puces sur leur territoire et favoriser la R&D dans ce domaine. L'objectif est de rivaliser avec les fondeurs asiatiques et de s'assurer que les prochaines innovations dans ce secteur pourront venir des Etats-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les Etats-Unis se dotent d'un plan de 52 milliards de dollars pour doper leur production de puces
Les Etats-Unis se dotent d'un plan de 52 milliards de dollars pour doper leur production de puces © Unsplash - Elijah Mears

Après l'Union européenne et la Chine, au tour des Etats-Unis de se doter d'un plan visant à renforcer leur production dans les semi-conducteurs. Suite au vote du Sénat mercredi, la Chambre des représentants a adopté le jeudi 28 juillet 2022 – à 243 voix pour et 187 contre – une législation visant à stimuler la compétitivité des Etats-Unis et la recherche dans le domaine des semi-conducteurs. Le texte baptisé "Chips and Science Act" est désormais transmis au président Joe Biden pour promulgation.
 

52 milliards de dollars

Le Chips and Science Act prévoit une enveloppe d'environ 52 milliards de dollars en subventions gouvernementales pour la production de semi-conducteurs aux Etats-Unis ainsi qu'un crédit d'impôt à l'investissement pour les fonderies dont la valeur est estimée à 24 milliards de dollars, détaille Reuters. La législation débloque également une enveloppe de plus de 200 milliards de dollars sur 10 ans pour stimuler la recherche scientifique américaine afin de mieux concurrencer la Chine. Le Congrès doit encore adopter une législation de crédits distincte pour financer ces investissements, ajoute l'agence de presse.

C'est "exactement ce que nous devons faire pour développer notre économie en ce moment", a déclaré Joe Biden après le vote, rapporte CNBC. Cela fait longtemps que ce texte est débattu. Les partisans du projet de loi affirment qu'il est vital pour l'économie et la sécurité nationale. Les puces sont des composants essentiels dans bon nombre de produits allant de l'électronique grand public aux automobiles en passant par les équipements de santé et l'armement.

Des puces majoritairement produites en Asie

Si Intel dispose de ses propres usines aux Etats-Unis lui permettant de fabriquer ses puces, l'américain ne produit pas ou très peu de semi-conducteurs pour le compte d'autres entreprises. Apple, Qualcomm ou encore Nvidia, d'autres entreprises américaines majeures dans ce secteur, s'appuient donc sur des fabricants étrangers comme l'entreprise taïwanaise TSMC ou le coréen Samsung. La plupart des fonderies sont situées à Taïwan ou en Corée du Sud et inondent le marché mondial des semi-conducteurs. Une dépendance mise en lumière avec la pénurie qui a éclaté durant la pandémie de Covid-19.

Les fermetures d'usines couplées à une forte demande des consommateurs pour des appareils d'électronique grand public (notamment des smartphones et des PC) et de l'industrie automobile ont accentué la pénurie. Et la part des Etats-Unis dans la production mondiale a chuté au cours des dernières décennies tandis que la Chine et d'autres pays ont investi massivement dans cette industrie qui soulève d'importants enjeux de souveraineté. Le but du Chips and Science Act est donc de stimuler la compétitivité des Etats-Unis notamment face à la Chine.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.