Les Etats-Unis veulent se doter d'outils dopés à l'IA pour la gestion des catastrophes naturelles

Le département américain de l'Energie s'est rapproché de Microsoft et d'autres entités pour développer des outils d'intelligence artificielle afin d'aider les secouristes lors des catastrophes naturelles. Le but est de proposer entre 10 à 30 systèmes qui permettent d'analyser en temps réel des feux de forêt ou des inondations et de simuler différents scénarios.

Partager
Les Etats-Unis veulent se doter d'outils dopés à l'IA pour la gestion des catastrophes naturelles

L'US Department of Energy (DOE), qui comme son nom ne l'indique pas est principalement en charge de gérer l'arsenal nucléaires des États-Unis, a annoncé mardi 18 août 2020 vouloir se doter d'outils dopés à l'intelligence artificielle afin de l'aider dans la gestion des catastrophes naturelles, et plus particulièrement des inondations et des feux de forêt. Le DOE crée le First Five Consortium, qui est co-présidé par Microsoft et regroupe industriels, agences gouvernementales, ONG et universitaires autour de cette thématique.

Entre 10 et 30 outils d'IA
"Il y a tellement de technologies qui peuvent nous aider à résoudre certains des problèmes les plus compliqués, à un moment où il y a une explosion des feux de forêts, des inondations et autres catastrophes naturelles", a expliqué au Wall Street Journal Cheryl Ingstad, la directrice du laboratoire d'intelligence artificielle et des technologie du DOE.

Le First Five, dont le nom fait référence à l'importance des cinq premières minutes dans la réponse aux catastrophes naturelles, aimerait développer entre 10 et 30 systèmes à base de technologies d'intelligence artificielle. Le but est d'avoir différents outils conçus pour sauver des vies, des biens et des ressources. En analysant des jeux de données massifs et disparates en temps réel, comme la température des flammes et le sens du vent, ces systèmes pourront aider les pompiers à adapter leur réponse ou mieux informer le public.

Analyse temps réel et simulation
Microsoft va mettre à disposition ses technologies et notamment sa plateforme cloud Azure. Celle-ci permettra d'entraîner les modèles d'IA, de stocker de larges quantités de données comme des images d'anciens feux de forêt et leur progression, et utiliser les services cognitifs existants de la plateforme, comme ceux permettant de détecter automatiquement des objets.

Le consortium espère avoir ses premiers prototypes à l'automne, ajoute le WSJ. Pour l'instant, deux systèmes sont au premier stade de développement : l'un permet de cartographier et prédire l'évolution d'un feu de forêt et ses limites, l'autre permet la même chose pour les inondations.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS