Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les fintechs, des concurrents sérieux pour 27,7% des banques

Les banques organisent peu à peu leur transformation digitale, poussées par la concurrence des fintechs. Selon une étude de Capgemini et de l'Efma, deux tiers des clients utilisent déjà les services et produits des fintechs. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les fintechs, des concurrents sérieux pour 27,7% des banques
Les fintechs, des concurrents sérieux pour 27,7% des banques

L’avenir des banques ne se fera pas sans les fintechs. Le succès croissant de ces start-up, en phase avec les attentes des consommateurs (en particulier ceux de la génération Y et des populations des pays émergents), oblige les acteurs historiques de l’industrie bancaire à se transformer. 90% des dirigeants perçoivent une accélération de la transformation digitale, conduite par la nécessité d’innover et de contrecarrer la menace des fintechs, selon l’étude de Capgemini et de l'Efma, 2016 World retail banking ecosystem, menée auprès de 16 000 clients et 140 dirigeants du secteur bancaire et financier.

 

Des stratégies variées

Face aux fintechs, les banques se positionnent : investissement, incubation, création d’un lab d’innovation, acquisition… à chacun sa stratégie. "Les banques collaborent avec les fintechs pour offrir rapidement de nouveaux produits et services à leurs clients. Si ces stratégies peuvent aider les banques à s’adapter aux évolutions technologiques, leur transformation complète ne peut se réaliser que si elles se libèrent de leur système historique et le remplacent par un système agile et scalable", rapporte Capgemini.

 

Parmi les dirigeants, 96% pensent que l'industrie bancaire évolue vers un écosystème digital, mais seulement 12,9% estiment que leur infrastructure peut intégrer ces nouveaux services, digitaux et inter-connectés. "La plupart des banques sont ralenties par leur technologie vieillissante et  cloisonnée", analyse Capgemini. 

 

Pour lever ce verrou et rendre le dialogue possible avec les développeurs des fintechs, plusieurs banques ont ainsi adopté l’architecture ouverte des API. "Elles explorent des moyens de transformer leur cœur de système, une étape fondamentale pour se préparer à la banque digitale de demain", peut-on lire.

 

 

Le marché fertile des pays émergents

Pour les banques, le temps presse. La pénétration des fintechs ne cesse de croître, deux-tiers des clients affirment ainsi utiliser leurs produits et services. "La pénétration des fintechs est plus importante dans les pays émergents. En Amérique latine, 77,4% des clients des banques utilisent des produits et services des fintechs, contre 69% en Europe centrale et 63,6% en Afrique et au Moyen-Orient. Le manque d’infrastructure bancaire dans les marchés émergents est un terreau ferticile pour les fintechs", détaille le rapport.

 

Des services plus sensibles à la concurrence

Focalisée sur l’expérience client, les services et produits de fintechs mangent dans le pré carré des banques, mais tous les secteurs bancaires ne souffrent pas également de la concurrence. Pour 84% des dirigeants, les services des cartes et du paiement est le plus sensible à la concurrence, juste devant les emprunts. Au-delà de la bataille marketing, les fintechs remportent aussi peu à peu celle de la confiance, argument clé des banques, et s’imposent comme un nouveau tiers de confiance. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale