Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les Français, Homo Numericus toujours plus geeks

Selon le Baromètre du numérique en 2015, les usages de l’internet mobile croissent de 8 à 9 points en un an. Pour la première fois, la pénétration du mobile dépasse celle du téléphone fixe. Mais le problème de confiance reste un frein important.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les Français, Homo Numericus toujours plus geeks
Les Français, Homo Numericus toujours plus geeks

Les usages du numériques continuent à se développer en France. Ils sont tirés par la diffusion des smartphones au sein de la population. C’est l’un des enseignements de l’édition 2015 du baromètre du numérique publié par le Conseil général de l’économie (CGE) et l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

 

L'équipement en mobile dépasse celui en téléphone fixe

Les pratiques mobiles gagnent entre 8 et 9 points en un an. La navigation sur Internet demeure l’application la plus banalisée pour 52% des personnes. Elle est suivie par la consultation des courriels (45%), le téléchargement des applis (44%), la recherche d’adresse avec géolocalisation (restaurant, bar…) ou encore la messagerie instantanée (25%).

 

L’équipement en mobile favorise ce développement. En un an, il a augmenté de 3 points pour toucher 92% de la population, dépassant pour la première fois celui en téléphonie fixe (89%). Une tendance confirmée par l’évolution du trafic des communications vocales deux fois supérieur pour les mobiles que pour le téléphone fixe au deuxième trimestre 2015. Le taux d’équipement en smartphone et tablette atteint respectivement 58 et 35%, contre 46 et 29% un an auparavant.

 

Pas de confiance dans les avis et commentaires sur Internet

Parmi les usages émergents, la domotique a déjà convaincu 6% des individus et ils sont 33% à envisager l’utilisation de ses services à l’avenir. Autre usage promis à un fort développement : le livre électronique. Il compte déjà 8% d’adeptes et ils sont 20% des personnes à y prêter de l’intérêt. Enfin, les objets connectés retiennent l’attention de 28% des Français dans le domaine de la santé, 24% dans les balances et 21% dans les dispositifs d’analyse du sommeil.

 

Reste une forte préoccupation : la protection des données personnelles dont l’utilisation à des fins commerciales inquiète 83% des consommateurs. Le manque de confiance se ressent tout particulièrement dans le commerce électronique, puisqu’une majorité des consommateurs (52%) n’a pas confiance dans les avis, les commentaires et les évaluations figurant sur internet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media