Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les géants de l'électronique plus séduisants que les laboratoires pharmaceutiques ?

Choc des cultures entre ancienne et nouvelle économie, les géants du numérique se présentent désormais comme des rivaux de taille pour les grands laboratoires pharmaceutiques. Un membre du conseil d'administration du groupe suisse Roche vient ainsi de quitter ses fonctions pour se concentrer sur son poste de PDG de Calico, la société de Google dans la santé, qui vient tout juste d'annoncer son premier investissement en partenariat avec la société de biotechnologie AbbVie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les géants de l'électronique plus séduisants que les laboratoires pharmaceutiques ?
Les géants de l'électronique plus séduisants que les laboratoires pharmaceutiques ? © Calico Facebook page

Bientôt des médicaments signés Google, Samsung ou Apple ? Si le "Nexus toux sèche", la "Galaxy Pill" et le "Dol iPrane" ne sont pas encore d'actualité, les géants de l'électronique et du numérique s'intéressent de plus en plus au domaine de la santé et commencent déjà à titiller les grands laboratoires pharmaceutiques.

Quitter Roche pour Google

L'Américain Arthur Levinson, 64 ans, vient ainsi de démissionner de ses fonctions de membre du conseil d'administration du groupe pharmaceutique suisse Roche. Raison invoquée par celui qui était entré chez Roche en 1984 avant d'en gravir progressivement les échelons : "éviter tout conflit d'intérêts lié à sa position de PDG de Calico", une société de biotechnologie financée par Google, indique un communiqué diffusé ce jeudi 4 septembre. Un choix de carrière qui illustre un changement dans les rapports de forces dans la santé.

Dans le même temps Calico vient d'annoncer son premier investissement concret. Grâce à un partenariat conclu avec la société de biotechnologies AbbVie, l'entreprise veut "découvrir, développer et mettre sur le marché de nouvelles thérapies pour des patients ayant des maladies liées à l'âge, incluant la neurodégénérescence et le cancer", dévoile un communiqué daté du 3 septembre. Les deux parties comptent investir dans un premier temps 250 millions de dollars chacune, avec la possibilité d'ajouter jusqu'à 500 millions chacune à l'avenir.

Les bigs techs, futurs géants de la pharma ?

Et la pépite de Google affiche ses ambitions. La société va construire un centre de recherche-développement dans la baie de San Francisco, où sera basée une équipe "importante" de scientifiques et de chercheurs. Calico se concentrera sur la recherche de nouveaux traitements et les premières étapes de développement, tandis qu'AbbVie gèrera davantage les stades ultérieurs de développement et apportera son expertise commerciale pour aider à la mise sur le marché.

Google n'est pas le seul à se donner les moyens de percer dans la santé. En mai dernier, le géant coréen Samsung avait annoncé un investissement d'au moins 2 milliards de dollars dans la biopharmaceutique et les bio-similaires (des génériques de biomédicaments). Le dirigeant de cette division chez Samsung avait alors précisé que son groupe visait à long terme la place de numéro un de la santé, comme pour le marché des smartphones où il règne en maître devant Apple.

Julien Bonnet

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale