Les géants du web dévoilent leurs chiffres sur la diversité : où sont les femmes ?

Google, LinkedIn et Yahoo! ont dévoilé leurs chiffres sur la diversité au sein de l'entreprise. Ils ne sont pas encourageants, les hommes - blancs - représentant la grosse majorité des employés, surtout dans des rôles techniques.

Partager
Les géants du web dévoilent leurs chiffres sur la diversité : où sont les femmes ?

Dans la Silicon Valley, les entreprises du web sont de plus en plus critiquées pour leur manque de diversité. En jeu : l'égalité des chances bien sûr, mais aussi l'innovation, car la diversité au sein des équipes a prouvé sa force. Les méthodes de recrutement sont à revoir, mais le décalage se constate dès l'école, avec un manque de femmes ou d'individus "issus de la diversité" dans les filières technologiques. En France, des initiatives éducatives comme Simplon ou Ecole 42 tentent de remédier à ces problèmes. Les entreprises ont toutefois leur part de responsabilité et c'est la première fois que trois d'entre elles dans la Silicon Valley acceptent de dévoiler leurs chiffres internes.

Des hommes, encore des hommes...

Les chiffres sont sans appel : 70% d'hommes tous postes confondus chez Google, 62% chez Yahoo!, et 61% chez LinkedIn. Si Yahoo! n'a pas fait de commentaire - bien qu'ayant l'une des rares patronnes du secteur, avec Marissa Mayer - Google s'est fendu d'une explication, accompagnant ce rapport : "nous ne sommes pas au point sur le sujet de la diversité (...) les femmes représentent plus de la moitié de la population mondiale. Nous devons augmenter leur participation dans l'informatique et continuer à aider les femmes chez Google à accéder à des postes à responsabilité".

Le fossé de la technique

Plus criant encore, l'écart qui sépare les hommes et les femmes, ainsi que les Blancs et les autres, dans le domaine de la technique. Les postes liés à l'informatique - les mieux rémunérés - sont occupés à 83% par des hommes chez Google, et à 85% chez Yahoo!. Les Noirs et les Hispaniques représentent moins de 2% de ces employés dans les deux entreprises. Le problème du recrutement des femmes ingénieurs, souvent justifié par les employeurs par le fait qu'elles sont trop peu nombreuses, avait pourtant été résolu par une autre entreprise américaine du web, Etsy. Cette dernière se targuait en 2013 d'avoir près de 20% de femmes dans ses équipes de développeurs. La méthode : encourager une culture d'entreprise propice aux femmes, et aller les chercher directement dans les écoles.

Encourager les femmes à se mettre en avant au sein de l'entreprise

Toutefois, le recrutement n'est pas le seul problème. Dans l'entreprise, les femmes ingénieurs ont souvent moins de responsabilités que leurs collègues masculins. Google explique dans ce rapport comment encourager les employées à se mettre en avant. Après avoir constaté qu'elles se manifestaient beaucoup moins que les hommes pour demander une promotion, les ressources humaines ont fait leurs recherches et sont tombés sur deux études qui expliquaient que ces décalages commençaient dès l'enfance. Un responsable RH a donc décidé d'envoyer ces informations dans un e-mail, en incitant les femmes à se manifester, juste avant la période des promotions. Le résultat a été radical. "Si on essaye de donner un petit coup de pouce simplement en présentant les données, on peut régler une partie du problème", explique Laszlo Bock, le vice président des ressources humaines.

En France, on compte deux fois plus de femmes dirigeantes dans le secteur numérique que dans le reste du marché, et l'écart de salaire entre hommes et femmes est presque divisé par deux. De quoi donner envie ! Pourtant, selon l’enquête 2013 "Femmes du Numérique ", on est bien loin de la parité. En 2012, on comptait 28 % de femmes dans les entreprises du numérique, et seulement 25% aux postes d’ingénieurs, consultants et cadres. Le chemin s'annonce encore long.

Nora Poggi

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS