Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les horodateurs de Parkeon se mettent au service des smart cities

Spécialiste des solutions de mobilité, la société Parkeon basée à Besançon (Doubs) intègre de nouveaux services à ses horodateurs et développe des applications pour rendre les villes (plus) intelligentes.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les horodateurs de Parkeon se mettent au service des smart cities
Les horodateurs de Parkeon se mettent au service des smart cities © Parkeon

Avec plus de 200 000 horodateurs répartis dans 60 pays, Parkeon est un expert en solutions de stationnement. 50 % de ses horodateurs sont reliés à son data center installé à Besançon (Doubs) et vers lequel convergent les transactions effectuées aux quatre coins du monde.

 

"Plus de 1,3 milliard de tickets sont stockés en permanence dans notre base de données", précise Yves-Marie Pondaven, le CTO de Parkeon. Durée et horaire de stationnement, localisation, taux de fréquentation du parking, prix... autant d'informations à exploiter pour développer de nouveaux services. "Grâce au Big Data, nous voulons aider les villes à optimiser leur gestion de places de parking", explique Yves-Marie Pondaven. Pour y parvenir, l'entreprise a embauché un data analyst. "Les données sur le stationnement sont autant d'indicateurs sur le développement des commerces ou le fonctionnement des transports en commun par exemple", reprend le CTO.

 

Une application mobile pour trouver une place de parking

 

À l'heure où la course au stationnement est devenue un enjeu dans la plupart des grandes villes, Parkeon a développé des applications mobiles autour de cette problématique. Fruit d'un partenariat avec la start-up française Dataiku, le groupe vient de lancer "Path To Park".

D'abord expérimentée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) l'application est déployée aujourd'hui dans les départements d'Île-de-France et compte 30 000 utilisateurs. En fonction de la localisation de l'automobiliste et du moment de la journée, cet outil de guidage lui donne un ou plusieurs itinéraires vers des rues où il a le plus de chance de trouver une place. Cette solution prédictive doit s'étendre à une dizaine d'autres villes dans le monde.

 

Des horodateurs multi-services

 

La stratégie du groupe, pionnier en conception de parcmètres en France et expert du domaine depuis 50 ans, se tourne ainsi vers l'avenir. Parkeon veut faire également faire de ses horodateurs connectés, des kiosques multi-services donnant des informations touristiques, des coupons de réduction de commerces de proximité et un accès aux lignes de taxi.

 

À Besançon, où est situé son siège, Parkeon vient de rénover les 125 horodateurs. Dotés d'écrans couleurs, les citadins pourront grâce à eux payer de façon dématérialisée (et sans contact). Les contrôles seront électroniques. D'autres services sont en projet. L'horodateur devrait permettre de piloter les recharges de véhicules électriques, mesurer la pollution de l'air, automatiser l'achat de bouteilles de gaz 24h/24 et 7j/7 ou encore gérer l'ouverture d'un box de livraison de colis.

 

Depuis quatre ans, le groupe qui emploie 1 100 personnes (600 à Besançon) renoue avec la croissance. Racheté à Schlumberger par un fonds d'investissement (LBO) en 2004, le groupe a connu une période difficile avant l'arrivée de deux nouveaux fonds, le britannique ICG et American Capital, qui l'aident à réduire sa dette. Pour la première fois, Parkeon a publié ses résultats et ils sont en hausse de 6% avec un chiffre d'affaires en 2014 de 195,5 millions d'euros. L'an dernier, l'entreprise a vendu 17 500 horodateurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Thierry
16/07/2015 11h54 - Thierry

Bj, Soit un parc de 200 000 horodateurs dans le monde. Si la citation suivante est exacte : "Nous collectons plus de 1,3 milliard de tickets de stationnement par jour", précise Yves-Marie Pondaven, le CTO de Parkeon. Alors cela fait 6500 tickets par jour et par horodateur. En toute sincérité, un doute m'assaille. Cdlt Thierry

Répondre au commentaire | Signaler un abus

La rédaction
17/07/2015 13h49 - La rédaction

Merci Thierry de votre lecture attentive. Vous aviez raison et nous avons corrigé !

Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale