Les informations sensibles sur les sites industriels Seveso retirées du Web

Suite aux attentats du 13 novembre, une réunion de l’Union des Industries Chimiques (UIC) avec le Ministère de l'Ecologie a abouti à une décision d’urgence : retirer les informations sensibles concernant les 1 170 sites industriels classés Seveso des sites internet, révèle L’usine Nouvelle.

Partager
Les informations sensibles sur les sites industriels Seveso retirées du Web

Depuis que des actes terroristes sont survenus cet été dans l’usine d’Air Products à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et sur le site pétrochimique de Berre-L’Étang (Bouches-du-Rhône), les industriels français de la Chimie savent la menace réelle. Après les attentats parisiens du 13 novembre, l’Union des Industries Chimiques (UIC) a tenu une réunion, le 17 novembre au Ministère de l’écologie. Décision a été prise de retirer des sites internet les données sensibles, jugées trop précises, concernant les 1 170 sites classés Seveso en France.

Sûreté vs prévention des risques

Une entorse au Plan de prévention des risques technologiques, qui impose aux industriels de rendre public nombre d’informations concernant leurs sites Seveso. "Cela répondait à un besoin majeur de transparence, a expliqué Philippe Prudhon, le directeur des affaires techniques de l’UIC à l’Usine Nouvelle, car bon nombre de parties prenantes avaient l’impression que nous cachions des choses. Or nous n’avons rien à cacher. Nous avions donc mis énormément de précisions en libre accès sur des sites Internet, mais pour une infime minorité de personnes qui voudrait nuire, c’est une mine d’informations. Il faut conserver cet objectif de dialogue avec les riverains tout en assurant leur sûreté."

Les industriels pourraient continuer à indiquer la quantité de produits dangereux hébergés au sein d’une usine, mais ne plus préciser en détail le type exact de produits et le bâtiment en question.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS