Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les internautes vont bientôt pouvoir contribuer eux-mêmes à Google Street View

Vidéo Google Street View va désormais pouvoir être alimenté directement par le public. Google a annoncé le déploiement progressif d’un service de partage de photos qui visera à cartographier les lieux de manière simple, puisqu'il suffira d'avoir un téléphone Android compatible AR Core.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les internautes vont bientôt pouvoir contribuer eux-mêmes à Google Street View
Les internautes vont bientôt pouvoir contribuer eux-mêmes à Google Street View © Google

Une mise à jour de l'application Street View de Google sur Android permet désormais à n’importe quel utilisateur de partager ses photos sur Google Maps. Le géant californien a indiqué le 3 décembre rendre accessible à l’ensemble des utilisateurs la possibilité d’enregistrer une série de plusieurs images "connectées" au fur et à mesure de leurs déplacements.

Le smartphone peut détecter son environnement, y compris la taille et la situation de surfaces, détecter la position du téléphone par rapport au monde qui l'entoure et les conditions d’éclairage. Une fois les images publiées dans l’application, Google les fait automatiquement pivoter afin de les positionner correctement créer une série de photos connectées, avant de les placer au bon endroit sur Google Maps afin de les rendre visibles pour les autres utilisateurs.
 


Basé sur la technologie ARCore
Les services Street View ont collecté plus de 170 milliards d'images, "mais il reste encore de nombreuses régions du monde non cartographiées", explique Stafford Marquardt, Product Manager, Google Maps Street View, dans un billet de blog. D’où le développement d’une technologie plus simple et gratuite ou presque, pour le géant de la tech.

Les images Street View de Google seront publiées par défaut mais les photos des particuliers viendront compléter le calque Street View sous la forme d'une ligne bleue en pointillé (contre une ligne bleue en continu pour les photos "officielles"). L'entreprise utilisera également les données des photos d’utilisateurs pour mettre à jour Google Maps avec les noms et adresses des entreprises non enregistrées, ainsi que certaines informations, comme des horaires de magasins par exemple.

Cette nouveauté s’appuie sur la technologie ARCore, développée par Google pour créer des expériences de réalité augmentée, déjà utilisée pour Live View, son service d’itinéraire en réalité augmentée, lancé l’année dernière. Ce déploiement ne concerne donc que les smartphones Android compatibles, Android 7.0 (Nougat) et les versions ultérieures. Mais cela implique que la capture ne nécessite plus de caméra à 360 degrés, ce qui rend l’usage du service très simple pour un utilisateur quel que soit l’endroit où il se trouve. Seuls un téléphone portable Android compatible et une connexion Internet sont requis, ajoute Google qui précise que, dans un premier temps, seules certaines zones géographiques sont concernées.

Disponible en version bêta dans dans une poignée de zones
Le géant de Moutain View précise utiliser les mêmes règles de confidentialité sur ces photos que sur ses propres images Street View, capturées via les célèbre véhicules du même nom. Autrement dit, des données comme les numéros des plaques d'immatriculation des véhicules, ainsi que les visages des personnes, sont floutées. Les utilisateurs peuvent également signaler des images et d’autres contenus.

Testé au Nigéria, Japon et Brésil, le service est désormais disponible en version bêta dans l'application Street View à Toronto (Canada), New York et Austin (Etats-Unis), en Indonésie et au Costa Rica. D’autres régions devraient être ajoutées "au fur et à mesure de la progression du test" indique Google.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media