Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les "jeux crypto" sont infestés de bots et autres faux comptes, d'après un rapport

La fraude automatisée aurait largement colonisé les jeux en ligne axés autour du gain de cryptomonnaies ou des NFT. Un signal qu'il faut relativiser leur nombre d'utilisateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les jeux crypto sont infestés de bots et autres faux comptes, d'après un rapport
Les "jeux crypto" sont infestés de bots et autres faux comptes, d'après un rapport © Mobox

Dans les jeux crypto, un bot peut en cacher un autre. La société Jigger, spécialisée dans les systèmes anti-bot, a réalisé une analyse sur environ 70 jeux et services "web3" (terme désignant les initiatives liées à la finance décentralisée), et en a conclu qu'en moyenne, 40% des comptes sur les jeux qui permettent en théorie de gagner des cryptomonnaies étaient des bots, autrement dit des comptes automatisés à grande échelle.

Par exemple, sur le jeu Tiny World, l'un des plus joués sur la blockchain de Binance, Jigger a identifié 70% de bots. Momoverse, également sur la blockchain de Binance, présente un taux de bots de 55%. Dans le monde virtuel Voxels, où l'on peut acheter et mettre en location des terrains sur la blockchain Ethereum et customiser son avatar avec des NFT, Jigger dénombre 65% de bots.
 

les bots ont infiltré la "gamefi"

Ces jeux web3 combinent des NFT, des mécaniques de jeu rudimentaire et pour certains, de finance décentralisée (prêt/emprunt, staking…). Lorsqu'ils intègrent les concepts de la finance décentralisée, on parle de "gamefi" : pour gagner des cryptomonnaies, le concept va au-delà du play-to-earn (gagner de l'argent en jouant ou en revendant des NFT) en proposant de remporter des tokens de manière passive (par exemple en "plaçant" ses tokens pour apporter de la liquidité à l'écosystème).

Tous les jeux ont créé leur propre token in-game. On note une certaine ironie à l'emploi du mot token (jeton en français) dans ce contexte, mot traditionnellement associé aux casinos, véritables temples du jeu d'argent auxquels ces "jeux crypto" cherchent à succéder sans vraiment le dire.

Peu de rapport avec le "gaming" classique

Étant donné le peu d'intérêt ludique de ces jeux – leur principal atout potentiel étant la perspective de gains financiers – il n'est pas étonnant que la spéculation ait gagné ces plateformes. De plus, certains jeux permettant de gagner des cryptomonnaies simplement en appuyant sur un bouton, ils sont du pain béni pour les bots. C'est ainsi que le jeu Alien Worlds, devenu en octobre 2021 le jeu crypto le plus populaire au monde avec 700 000 utilisateurs actifs mensuels, s'est vu infester par les vrais-faux comptes, qui ont ainsi drainé plusieurs centaines de milliers de dollars.   

Jigger propose des solutions pour contrer l'infiltration des services par les bots, comme demander à l'utilisateur de prendre un selfie afin de prouver qu'il est une vraie personne, ou des mécanismes de type captcha. Selon la société, 200 millions de dollars sont volés chaque année grâce à la fraude automatisée des bots et la création de comptes multiples.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.