Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les lunettes connectées de Meta, les Ray-Ban Stories, débarquent en France en avril

Les Ray-Ban Stories, lunettes connectées issues d'un partenariat entre Meta et EssilorLuxottica, seront bientôt disponibles en France. Elles permettent de capturer photos et vidéos tout en gardant les mains libres et d'interagir par des commandes vocales simples avec son smartphone.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les lunettes connectées de Meta, les Ray-Ban Stories, débarquent en France en avril
Les lunettes connectées de Meta, les Ray-Ban Stories, débarquent en France en avril © Meta / EssilorLuxottica

Les lunettes connectées Ray-Ban Stories, fruit d'un partenariat entre Meta et EssilorLuxottica, débarquent en France. Les deux entreprises annoncent ce 17 mars 2022 une commercialisation dans l'Hexagone à partir du 14 avril au prix de 329 euros. Elles sont aussi dès aujourd'hui disponibles en Autriche, en Belgique et en Espagne.

Pour rappel, les Ray-Ban Stories sont équipées de deux caméras 5 mégapixels qui permettent de rapidement capturer des photos et vidéos depuis le point de vue de l'utilisateur, à la manière des Spectacles de Snap. Leur point fort est leur style, puisqu'elles ressemblent à des Ray-Ban classiques. Elles fonctionnent avec un smartphone et disposent de micros et haut-parleurs qui permettent de passer des appels, d'écouter de la musique ou d'utiliser des commandes vocales. Elles sont sorties en septembre dernier aux Etats-Unis, Canada, Italie et dans quelques autres pays.

Nouveaux modèles et fonctionnalités étendues
Les fonctionnalités des lunettes vont être un peu améliorées. La capture vidéo, jusqu'à présent limitée à des enregistrements de 30 secondes, sera étendue à une minute au mois d'avril. Les commandes vocales seront aussi disponibles en français et en italien. Même chose pour l'application accompagnant les lunettes, appelée Facebook View, qui sera traduite en français, espagnol, néerlandais et allemand. Elle sert à importer, modifier et partager les visuels capturés.
 


Meta a également ajouté la possibilité d'envoyer des messages à l'oral vers Messenger et d'écouter ceux que l'on reçoit, et les lunettes pourront bientôt émettre des notifications sonores pour alerter si la batterie est faible ou l'espace de stockage presque plein. Enfin, quatre nouveaux choix de coloris et de verres sont prévus (toujours pour avril), portant le choix à un total de 28 modèles différents.

L'épineuse question du respect de la vie privée
A noter que Meta essaie de soigner les aspects touchant au respect de la vie privée avec ces lunettes, qui pourrait être utilisées pour filmer quelqu'un à son insu. Un indicateur LED blanc s'allume lorsque la capture est activée, et l'entreprise annonce qu'elle va mener une campagne marketing pour informer les gens sur ce type d'appareils, et qu'elle insistera sur les bonnes pratiques à respecter auprès de ses utilisateurs.

Tout ceci participe à un effort de longue durée dans le but de préparer l'arrivée de vraies lunettes de réalité augmentée, qui nécessiteront par nature de "voir" et "entendre" énormément de choses pour fonctionner correctement. On se rappelle de la réception quasi-hystérique de Google Glass aux Etats-Unis, notamment car certains utilisateurs avaient filmés des gens sans leur consentement dans des espaces publics. Pour assurer le succès de ces appareils et de "l'informatique ambiante" de manière générale, Meta devra donc prouver au plus grand nombre que ses avantages dépassent largement ses potentiels inconvénients.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.