Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les lunettes Spectacles de Snap seraient un fiasco

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Déjà dans la tourmente face à Instagram Stories, Snap doit faire face à des centaines de milliers de lunettes Spectacles invendues, d'après The Information. La start-up aurait surestimé la demande pour son produit.

Les lunettes Spectacles de Snap seraient un fiasco
Les lunettes Spectacles de Snap seraient un fiasco © Snapchat

La série noire continue pour Snap. Dans un article daté du 23 octobre, The Information affirme avoir appris que les lunettes connectées Spectacles (qui permettent de filmer de courtes vidéos) se vendent beaucoup moins bien qu'escompté. Elles étaient relativement convoitées à leur sortie à l'hivers dernier (en quantité très réduite), mais la demande aurait dramatiquement chuté depuis. Des "centaines de milliers d'unités", assemblées ou sous forme de composants, prendraient la poussière dans des entrepôts.

 

150 000 unités vendues

Le nombre de Spectacles vendues n'est pas précisément connu, mais Evan Spiegel, le CEO de Snap, a récemment déclaré qu'il a dépassé les 150 000 unités. Le dirigeant a jusqu'à présent tenu un double discours à propos de ces lunettes, les décrivant comme une petite expérience n'ayant que peu d'impact sur la start-up tout en vantant leur potentiel et en surfant sur la vague de popularité de la réalité augmentée (ce dont les Spectacles ne sont pas capables).

 

Le projet de drone abandonné

Toujours d'après The Information, Snap disposerait d'une équipe d'environ 150 personnes dédiée à la conception d'appareils grand public. Malgré cela, les ambitions d'Evan Spiegel en matière de hardware semblent compromises. Outre l'échec des Spectacles, le projet de drone un temps prêté à la jeune pousse (suite à son rachat de Ctrl Me Robotics) aurait été abandonné. Reste à espérer pour l'entreprise qu'elle saura retrouver une croissance saine de son nombre d'utilisateurs actifs mensuels, et surtout qu'elle pourra le monétiser pour dégager des bénéfices. Etant donné la concurrence féroce d'Instagram Stories, ce n'est pas gagné.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale