Les opérateurs accusés de dégrader la 3G pour mieux vendre la 4G

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé avoir saisi l'Arcep, le gendarme des télécoms, pour dénoncer la dégradation du réseau 3G, orchestrée selon elle par les opérateurs pour provoquer une migration forcée des utilisateurs vers la 4G.

Partager
Les opérateurs accusés de dégrader la 3G pour mieux vendre la 4G

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé ce mardi 19 novembre avoir saisi l'Arcep, le gendarme des télécoms, pour dénoncer la dégradation du réseau 3G, orchestrée selon elle par les opérateurs pour provoquer une migration forcée de leurs clients vers les nouvelles offres 4G.

"Une valorisation tout à fait artificielle et provoquée de la 4G"

"Les opérateurs ont fait de la 4G un enjeu stratégique majeur (...) Et il n'y a pas de meilleure façon de valoriser la 4G qu'en dégradant la 3G", a dénoncé le président de l'association, Alain Bazot, lors d'une conférence téléphonique. D'après lui, "une diminution de la qualité de l'offre (3G) conduit à une valorisation tout à fait artificielle et provoquée de la 4G".

Les mesures réalisées par l'UFC - en Ile-de-France et dans les régions de Lille, Toulouse et Grenoble - portent sur les services vidéo, audio et de téléchargements d'applications. D'après l'association, ces résultats montrent une dégradation toujours plus prononcée de la couverture 3G. Trois opérateurs sur quatre offriraient ainsi une qualité de réseau dégradée par rapport à janvier. Seul Bouygues Télécom améliore légèrement ses services.

Conflit avec Free Mobile

"Free se singularise comme étant lanterne rouge des opérateurs", a précisé Alain Bazot. L'opérateur affiche les plus mauvaises performances sur son réseau propre, même si le débit s'améliore quand il passe par le réseau d'Orange (en itinérance). Une perspective "inquiétante" pour l'UFC, alors que Free s'est engagé à couvrir 75% de la population avec son propre réseau en 2015.

A la suite de la publication de sa première étude sur la qualité du réseau 3G en janvier dernier, l'UFC-Que Choisir avait déposé une plainte contre Free Mobile pour pratiques commerciales trompeuses. Cette fois-ci, c'est l'opérateur qui a choisi de répliquer. "Free va saisir la justice contre UFC qui, s'appuyant une nouvelle fois sur une étude partielle et partiale avec une méthodologie très contestable qui ignore la réalité de l'usage, tente d'accroître sa notoriété au détriment de Free", explique un représentant de l'opérateur cité dans un article du Point.

Une application pour évaluer la qualité du réseau

Afin d'affiner les résultats de ses prochaines études sur la qualité du réseau 3G, l'UFC lance un appel aux consommateurs. L'association a mis en ligne "Info réseau", une application pour smartphones Android téléchargeable sur le Play Store.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS