Les podcasts arrivent sur Facebook dès le 22 juin

Dès le 22 juin il sera possible d'écouter des podcasts directement depuis son fil d'actualités Facebook. Le réseau social a annoncé aux créateurs de contenus qu'ils pourront lier le flux RSS de leurs émissions directement au réseau social qui affichera ces contenus sur un onglet dédié.

Partager
Les podcasts arrivent sur Facebook dès le 22 juin

Facebook accélère sa présence sur le marché de l'audio. À partir du 22 juin, il sera possible d'écouter des podcasts directement depuis son fil d'actualité Facebook. L'annonce a été faite dans une note envoyée aux podcasteurs présents sur la plateforme que The Verge a consulté.

Lier le flux RSS à une page Facebook
Les créateurs de podcasts pourront lier le flux RSS de leurs émissions directement à leur page Facebook, indique le réseau social. Un onglet podcast sera proposé sur la page d'accueil de Facebook, permettant aux utilisateurs de découvrir de nouvelles émissions et d'être notifiés lors de la publication d'un nouvel épisode.

Jusqu'alors les podcasteurs à succès se servaient de la plateforme uniquement pour communiquer et promouvoir leur contenu. Pour écouter les podcasts, il fallait alors quitter Facebook et se rendre sur une autre application. Un manque à gagner que la société a très vite identifié, d'autant que le format du podcast gagne du terrain. Sur Facebook, "plus de 170 millions d'utilisateurs sont déjà connectés aux centaines de milliers de pages destinées aux podcasts. Plus de 35 millions d'utilisateurs font partie des groupes de fans réservés aux podcasts", a constaté le réseau social.

L'effet Clubhouse
Facebook a annoncé ce projet en avril dernier. Bousculé par Clubhouse, le nouveau réseau social qui connaît un succès fulgurant avec ses salons audio, l'entreprise de Mark Zuckerberg veut se lancer à fond dans l'audio afin se saisir d'une part de ce marché. Tout comme Twitter, Slack ou LinkedIn.

En plus de son onglet podcast, Facebook prévoit de proposer dès cet été la possibilité de créer des salons audio. Contrairement à Clubhouse, Facebook a ajouté une fonctionnalité de taille en offrant la possibilité d'enregistrer les sessions. Celles-ci pourront par la suite être proposées sous la forme de podcasts.

Propriété intellectuelle et rémunération
Facebook fait miroiter un gain d'auditeurs considérable aux créateurs de podcasts. En contrepartie, ils doivent adhérer aux conditions d'utilisation de Facebook. Ces dernières restent plutôt vagues quant à ce que le géant peut réellement faire des podcasts distribués sur sa plateforme, relate The Verge. Par exemple, Facebook a les pleins pouvoirs sur la création d'œuvres dérivées, ce qui peut s'avérer nécessaire pour distribuer les émissions sous certains formats mais également inquiéter les podcasteurs sur la propriété de leurs œuvres.

Concernant la rémunération des créateurs de Podcast, aucune précision n'a été donnée. En revanche, pour les salons audio répondant au nom d'Hotline, les spectateurs pourront financer les créateurs par l'achat de "Stars" qui peuvent être envoyées pendant la diffusion d'une vidéo (pour chaque étoile reçue, Facebook verse 0,01 dollars). Par la suite, Facebook souhaite offrir la possibilité à un créateur de faire payer l'accès à une salle audio en direct, soit par un achat direct, soit par la souscription à un abonnement. Un système qui pourrait être étendu aux podcasteurs ?

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS