Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les premiers smartphones équipés de caméras 3D arriveront en 2019, d'après Sony

Vu ailleurs Sony fait fructifier son acquisition de l'entreprise belge SoftKinetic. L'entreprise japonaise prépare la production en masse de caméras 3D pour smartphones, et les constructeurs répondent présents. Huawei devrait en équiper ses téléphones d'ici la fin de l'année, suivi de près par Samsung et Apple.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les premiers smartphones équipés de caméras 3D arriveront en 2019, d'après Sony
Un exemple de cas d'usage pour les capteurs 3D de Sony. © Sony Depthsensing Solutions

Sony, premier fournisseur de caméras pour smartphone au monde, mise sur les caméras 3D en 2019. Un article de Bloomberg daté du 27 décembre 2018 révèle que le Japonais place de grands espoirs dans ces nouveaux capteurs. Pour Satoshi Yoshihara, qui dirige la division "capteurs" chez Sony, ils ont le potentiel de révolutionner le marché du smartphone comme l'ont fait les capteurs photo 2D.

 

Huawei premier sur le marché, Apple en 2020

Mais ce sont surtout les clients de Sony qui se montrent intéressés, à tel point que l'entreprise accélère et accroît ses plans de mise en production. Plusieurs smartphones seront commercialisés avec ces capteurs pour leurs caméras dorsales et frontales en 2019, d'après Sony. Sans surprise, le premier devrait être lancé par Huawei, qui s'est démarqué ces dernières années par une série de premières mondiales en matière d'innovation mobile. Samsung, Google et Apple font également partie des constructeurs intéressés (sans oublier Sony Mobile bien évidemment). Bloomberg anticipe une intégration de capteurs 3D dans les iPhone courant 2020.

 

Sony en avance sur STMicro et Lumentum

Sony n'est pas le seul à posséder des capteurs photo 3D : l'Américain Lumentum et l'Européen STMicroelectronics en produisent notamment pour faire de l'authentification biométrique par reconnaissance faciale. Cependant le Japonais utilise une technologie différente, dite par temps de vol, qui calcule le temps que met la lumière à aller d'un objet donné jusqu'à la caméra. C'est la même technologie qu'utilisent Kinect et HoloLens de Microsoft.

 

Elle est plus précise que les techniques de lumière structurée (projection d'une grille ou d'un ensemble de points puis calcul de leur déformation) utilisées par les capteurs de smartphones aujourd'hui, et fonctionne jusqu'à une distance de 5 mètres. Elle est développée par les équipes belges de Sony Depthsensing Solutions, anciennement SoftKinetic. Cette entreprise spécialisée dans les caméras temps de vol avait été fondée en 2007 et a été rachetée par Sony en 2015.

 

Des capteurs particulièrement utiles pour la réalité augmentée

Elle permet ce faisant de nouveaux cas d'usage : capture photo et vidéo en 3D, reconstruction 3D d'objets ou d'environnements, création d'avatars hyper réalistes, mais aussi reconnaissance gestuelle ou détection d'occlusion visuelle. Des fonctionnalités particulièrement utiles pour les applications de réalité augmentée, et qui font que ces capteurs pourraient aussi à terme se retrouver dans des casques. Sony a d'ores et déjà commencé à distribuer des kits de développement logiciels pour préparer l'écosystème applicatif à la sortie de ces capteurs, et a mis au point plusieurs démonstrations sous Unity.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale