Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les quatre conseils d'IBM et SAP pour éviter les pièges du big data

Lors de la conférence Big Data Paris de 2014, Didier Mamma, vice-président des ventes big data de SAP et Erick Brethenoux, directeur des Analyses Business d'IBM, ont pris la parole pour expliquer les enjeux d'une intégration réussie d'un système big data dans l'entreprise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les quatre conseils d'IBM et SAP pour éviter les pièges du big data
Les quatre conseils d'IBM et SAP pour éviter les pièges du big data © Nora Poggi

1. structurer ses data

Selon Didier Mamma, vice-président des ventes big data de SAP, avant de se lancer dans les big data, il faut "urbaniser" sa donnée. C'est-à-dire qu'il faut faire émerger une structure au milieu de la jungle, en fonction du processus d'utilisation des données, de leur utilisation. Enfin il s'agit de structurer la donnée au sein de l'entreprise, selon les besoins.

2. Le déploiement des systèmes d'analytiques

De son côté, selon le directeur des Analyses Business d'IBM Erick Brethenoux, les difficultés pour l'entreprise ne seraient pas liées à l’agrégation des données, mais au déploiement des systèmes d’analytiques, dont la gestion peut constituer une difficulté. Les entreprises doivent veiller à leur bonne gestion avant de se mettre au big data.

3. Dépasser le clivage business/IT

Pour Erick Brethenoux, l'antagonisme entre la vision business et celle de l'IT (Information Technologies) dans l'entreprise reste un obstacle majeur concernant le deploiement des big data. Les responsables du "business" estiment que l’IT est trop lente pour répondre à leurs besoins.

L’IT de son côté a des coûts et une complexité d'infrastructure accrus, et doit gérer la question de la sécurité des données. Pourtant l'entente entre ces deux entités au sein de l'entreprise est devenue primordiale. La création de centres de compétences analytiques dans les entreprises, selon Erick Brethenoux, commence à créer un pont entre ces deux mondes.

4. "Commencer petit, tester beaucoup, se tromper souvent"

Enfin, les intervenants mettent en avant la nécessité d'innover et de prendre des risques en essayant de nouvelles technologies et de nouveaux systèmes dans l'entreprise, pour ne pas "rater les virages comme Kodak ou Blackberry ", selon Didier Mamma.

"Think Big, start small", c'est la devise d'IBM qui conseille de commencer par un projet big data critique pour l’entreprise, mais de commencer petit, par un aspect spécifique, afin de tester beaucoup, pour pouvoir se tromper souvent.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale