Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les rachats par Amazon de One Medical et iRobot scrutés par l'autorité américaine de la concurrence

Vu ailleurs Les acquisitions de One Medical dans la santé et d'iRobot dans la domotique par Amazon ne passent pas inaperçues. La Federal Trade Commission serait en train d'examiner leur légalité au regard du droit de la concurrence. Le risque : que le géant soit forcé d'annuler les transactions comme ce fut le cas pour Nvidia et Arm. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les rachats par Amazon de One Medical et iRobot scrutés par l'autorité américaine de la concurrence
Les rachats par Amazon de One Medical et iRobot scrutés par l'autorité américaine de la concurrence © Glassdoor

Les rachats par Amazon de One Medical, une entreprise spécialisée dans la santé, et du fabricant de robots aspirateurs iRobot pourraient prendre plus de temps que prévu. D'après les informations de Politico et du Wall Street Journal, la Federal Trade Commission (FTC) – l'agence américaine en charge de l'application du droit de la concurrence – examinerait ces acquisitions de 3,9 milliards de dollars pour la première et de 1,7 milliard de dollars pour la seconde. 
 

Amazon étend son emprise dans la santé

Ces procédures n'ont rien de surprenant. L'absence de réaction de la FTC l'aurait davantage été. En effet, en mettant la main sur ces entreprises, Amazon étend son emprise sur deux marchés importants, ceux de la santé et de la domotique. L'entreprise a déjà avalé la start-up spécialisée dans la télémédecine Health Navigator en septembre 2019 puis a lancé Amazon Care, une offre de santé mélangeant présentiel et téléconsultation. Cette dernière devrait finalement être abandonnée d'ici la fin de l'année

Côté domotique, Amazon dispose déjà d'une division maison connectée, avec comme produit phare son assistant vocal Alexa. Elle commercialise également des thermostats connectés et des dispositifs de sécurité. La main mise sur les aspirateurs Roomba permet au géant d'élargir sa gamme de produits mais également d'accéder aux très nombreuses données spatiales collectées par ces machines. Un précieux butin pour développer d'autres technologies.

Le même sort que celui réservé à Nvidia et Arm ?

Il reste à savoir ce que décidera la FTC. Elle pourrait déposer une plainte administrative. Cette procédure est loin d'être anodine puisqu'elle peut aboutir à une annulation de la transaction comme ce fut le cas pour l'acquisition d'Arm par Nvidia. La nomination par Joe Biden de Lina Khan à la tête de l'institution devrait également inquiéter Amazon. Connue pour ses positions sévères sur l'industrie tech, cette juriste souhaite pouvoir détricoter les opérations de fusions et d'acquisitions passées. A ce titre, les Etats-Unis souhaitent également refondre sa législation anticoncurrentielle pour l'adapter au paysage économique actuel. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.