Les rennais Unseenlabs et Cailabs s’unissent autour du projet Keraunos

Soutenus par le Ministère des Armées, ces deux deep-techs rennaises vont expérimenter un système de communication satellitaire optique innovant. Lancement prévu fin 2022.

Partager
Les rennais Unseenlabs et Cailabs s’unissent autour du projet Keraunos
Le nano-satellite d’Unseenlabs sera relié au sol à un récepteur conçu par Cailabs.

Si les potentialités du "new space" attirent l’entrepreneur Jeff Bezos, les bretons ne sont pas en reste. A Rennes, Cailabs et Unseenlabs s’associent autour du projet Keraunos. Concrètement, il porte sur la mise en place d’une liaison de communication optique haut débit entre un nano-satellite de 10 kg et une station compacte au sol sur Terre.

Elle sera construite par Cailabs qui exploite, depuis 2013, une technologie innovante de mise en forme de la lumière sur plusieurs marchés dont celui des communications satellites optiques. Plus performantes et discrètes que les liaisons radios, les liaisons optiques sont cependant perturbées par les turbulences atmosphériques.

La technologie de Cailabs, appliquée sur un récepteur compact et léger au sol, permettrait de lever ces contraintes, aujourd’hui corrigées par un système peu mobile. La charge utile laser du projet Keraunos sera embarquée dans un nano-satellite d’Unseenlabs (25 salariés). A ce jour, la société rennaise dispose déjà d’une flotte de quatre nano-satellites à partir de laquelle elle opère un service de géolocalisation radiofréquence par satellites de navires en mer. Le lancement de ce nano-satellite est prévu d’ici la fin de l’année 2022.

Un financement de 5,5 millions d'euros de la Défense
S’il aboutit, ce projet constituerait une première mondiale en matière de communication satellitaire optique haut débit intégrant un traitement de la turbulence atmosphérique. Les perspectives que cette technologie apporte ont d’ores et déjà séduit l’Armée. Florence Parly, la Ministre des Armées vient de confirmer un soutien financier de 5,5 millions d’euros apporté à ce projet par l’Agence de l’innovation de défense.

"Ce succès rendrait possible un déploiement rapide de communications laser sur des plateformes mobiles, terrestres, navales ou aériennes. Ce système pourra à terme s’intégrer aux futurs systèmes satellitaires du ministère des Armées", indique la Défense dans un communiqué.

Au-delà du soutien à cette innovation technologique, ce financement s’inscrit aussi dans la volonté de l’État sur le segment du new-space, "d’étendre le réseau d’opérateurs de confiance pour des missions souveraines en s’appuyant sur des PME et start-ups françaises", comme l’a expliqué Florence Parly lors du Forum innovation Défense, le 26 novembre dernier.

Unseenlabs et Cailabs compte déjà à leur tour de table, depuis 2018 et 2019, Definvest, le fonds d’investissement du ministère des Armées créé avec la DGA et Bpifrance pour soutenir le développement de PME stratégiques pour la défense. Dix sociétés ont déjà bénéficié de Definvest depuis 2017. Doté initialement de 50 millions d’euros, son montant sera porté à 100 millions d’ici cinq ans.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS