Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les autorités américaines disent oui aux robots autonomes de Nuro sur les routes texanes

La start-up de livraison autonome Nuro a indiqué au début du mois de février avoir reçu des exemptions à la réglementation en vigueur du gouvernement fédéral pour commencer à se déployer au Texas.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les autorités américaines disent oui aux robots autonomes de Nuro sur les routes texanes
Les autorités américaines disent oui aux robots autonomes de Nuro sur les routes texanes © Nuro

Nuro continue sur sa bonne lancée. La start-up américaine, qui a levé 940 millions de dollars auprès de SoftBank Vision Fund en 2019, est la première société spécialisée dans la livraison par robot autonome à recevoir une exemption du gouvernement fédéral américain, selon un communiqué daté du 6 décembre 2019.

 

L'exemption a été délivrée par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l'autorité américaine en charge de la sécurité routière, pour la deuxième version de sa navette, baptisée R2, dans le cadre de livraisons déployées avec des partenaires comme des restaurants et des retailers dont Walmart fait vraisemblablement partie - les deux sociétés ayant annoncé un programme de livraison autonome en décembre dernier.

 

Trois exemptions à la réglementation

Conçu pour se déplacer sans pilote et entièrement via un système de conduite automatisé, le R2 ne dispose pas de rétroviseurs extérieurs classiques ou d'un pare-brise conventionnel et sa caméra de recul ne fonctionnent pas comme sur les véhicules traditionnels. Ce sont ces trois points qui ont généré des exemptions.

 

La NHTSA permet au R2 de faire fonctionner ses caméras de recul lorsqu'il est en marche avant alors que les véhicules traditionnels ont une caméra de recul qui s'éteint une fois que le conducteur humain commence à avancer. L'exemption de la NHTSA le dispense de pare-brise traditionnel et lui permet d'avoir des rétroviseurs latéraux placés différemment en raison de ses contours arrondis.

 

Nuro, qui travaille avec la NHTSA depuis trois ans, avait soumis sa demande d'exemption en octobre 2018. Pour l’obtenir, la société devait prouver que son véhicule était "au moins aussi sûr que les autres véhicules entièrement conformes", a expliqué David Estrada, directeur juridique de Nuro. Nuro, qui précise que cette exemption est valable pour deux ans, doit en contrepartie fournir des rapports réguliers sur son système de conduite. Elle s’engage par ailleurs à ne déployer pas plus de 5 000 véhicules R2 pendant cette période.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media