Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les robots d'ANYbotics utilisés par BASF pour l'inspection d'une usine de Ludwigshafen

La start-up suisse ANYbotics a noué un partenariat avec BASF. L'entreprise chimique allemande teste actuellement le robot quadrupède ANYmal sur son site de Ludwigshafen. Il réalise des opérations d'inspection, relève des jauges et transmet les mesures anormales. Le tout de façon autonome.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les robots d'ANYbotics utilisés par BASF pour l'inspection d'une usine de Ludwigshafen
Les robots d'ANYbotics utilisés par BASF pour l'inspection d'une usine de Ludwigshafen © ANYbotics

ANYmal, le robot quadrupède autonome développé par ANYbotics, inspecte un site industriel de BASF. La start-up suisse et le groupe chimique allemand ont annoncé leur partenariat fin mars 2021. Les partenaires cherchent à tirer parti de l'utilisation d'ANYmal, un robot conçu pour l'inspection et la collecte de données dans des environnements industriels complexes, et évaluer ses bénéfices.

Des simulations avant un déploiement sur site
BASF étant un groupe chimique, ses sites industriels comportent souvent une infrastructure massive, des machines à la pointe de la technologie et des processus extrêmement rigoureux. Un terrain de jeu idéal sur lequel tester les capacités d'ANYmal. Cela fait deux ans que les partenaires travaillent à un pilote sur le site BASF de Ludwigshafen qui fait plus de 10 km².

Avant ce partenariat, BASF avait déjà commencé à investir dans la numérisation en réalisant un jumeau numérique de l'une de ses usines de production de Ludwigshafen. Les équipes d'ANYbotics ont pu s'appuyer sur cette cartographie de BASF pour simuler une mission d'inspection autonome afin de vérifier la mobilité à travers les zones critiques ainsi que la visibilité des points d'intérêt du point de vue du robot. Une validation en amont des capacités d'ANYmal sur ce site qui a permis d'accélérer son déploiement.
 

 

Lecture de jauge, mesure acoustique et prise de température
ANYmal peut se déplacer dans des environnements complexes de façon complètement autonome, monter et descendre marches et escaliers. Entièrement étanche à l'eau et à la poussière, il est aussi équipé d'un projecteur lui permettant de se déplacer et travailler dans le noir. Des Lidars et une caméra PTZ lui permettent de bénéficier d’une vue à 360 degrés de l’environnement dans lequel il se trouve. Doté de caméras grand angle, capteurs thermiques, microphones, détecteurs de gaz et d’objets, ce robot quadrupède est conçu pour réaliser de nombreuses tâches d'inspection des machines et des installations soumises à d'éventuelles défaillances et anomalies.

ANYmal a été programmé pour rester sur sa station de charge jusqu'à ce qu'une mission soit planifiée. Il quitte alors tout seul sa station de charge pour réaliser sa tâche sans que personne ne lui en donne l'ordre. Il est programmé pour scanner les équipements de BASF, lire des jauges, prendre des mesures acoustiques des pompes et compresseur, et vérifier les températures à des endroits donnés. Il analyse lui-même les données collectées afin de transmettre les événements inhabituels.
 

 

Un teste du robot sur des plateformes offshore
Ces tâches d'inspection sont très répétitives. Les déléguer à des robots autonomes permet de libérer du temps aux salariés pour qu'ils se concentrent sur d'autres missions. Mais aussi d'améliorer la qualité et la quantité de données collectées grâce à la répétition du processus par un système robotique.

La start-up  suisse fondée en 2016 par des élèves de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPZD) rencontre un certain succès. Petronas teste aussi son robot quadrupède des plateformes pétrolières offshore et sur terre en vue d'un déploiement commercial d'ANYmal dans des environnements explosifs d'ici 2022.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.