Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les salaires des patrons de la French Tech ont augmenté de 30% en 2021

Étude The Galion Project, un think tank regroupant des entrepreneurs de la tech, se penche sur la rémunération des fondateurs et fondatrices de start-up en France. La médiane des salaires des PDG fondateurs s'élève à 120 000 euros brut par an en 2021. En moyenne leurs salaires ont augmenté de 30% par rapport à 2019.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les salaires des patrons de la French Tech ont augmenté de 30% en 2021
Les salaires des patrons de la French Tech ont augmenté de 30% en 2021 © Pixabay

Quelle est la rémunération des fondateurs de start-up ? Face au manque de données sur ce sujet, The Galion Project a mené sa propre enquête. Une première étude a été réalisée en septembre 2019 et les résultats d'une seconde étude ont été publiés vendredi 7 janvier 2021.

En moyenne, les salaires des PDG ont augmenté de 30% par rapport à 2019, constate ce think tank regroupant des entrepreneurs de la tech. La médiane des salaires des CEO fondateurs s'établie à 120 000 euros brut par an (cela signifie que la moitié d'entre eux gagne plus et l'autre moitié gagne moins).

Un salaire corrélé aux montants levés
"Cela illustre à quel point le choc du Covid a été largement bénéficiaire pour la grande majorité des business model technologiques", affirme The Galion Project. Cette augmentation de la rémunération va de pair avec l'augmentation considérable des fonds levés. Avec 11,1 milliards d'euros, la French Tech a levé deux fois plus de fonds en 2021 qu'en 2020.

Et les montants levés par les start-up ont une influence très significative sur les salaires des CEO. Si moins de 5 millions d'euros ont été levés par la start-up, les salaires se situent entre 70 000 et 115 000 euros. Si plus de 100 millions d'euros ont été levés par la start-up, les salaires si situent entre 175 000 et 280 000 euros.
 


Si les écarts de salaires sont plus importants lorsque les montants levés sont plus élevés, les écarts de salaires se sont tout de même resserrés pour les salaires des fondateurs qui ont levé plus de 100 millions d’euros. "L’augmentation des montants levés ne s’est donc pas traduite par une inflation salariale incontrôlée sur les pépites", conclue The Galion Project.

De manière plus globale, The Galion Project relève des pratiques plus homogènes au sein de l'écosystème puisque les écarts se sont un peu réduits entre les plus gros salaires et ceux de la majorité des fondateurs. Cela "suggère une meilleure rigueur dans les processus de fixation des salaires", ajoute The Galion Project. Un autre point important qui ressort de cette étude est le fait que les salaires sont plus élevés si l'entreprise gagne de l'argent.

Méthodologie : Cette enquête se base sur un échantillon de 192 répondants membres du Galion ayant tous levé des fonds, contre 147 en 2019 (dont 38 femmes au lieu de 22). A noter également que 87% des réponses concernent des CEO.


Une différence entre les hommes et les femmes
La French Tech n'échappe pas aux écarts salariaux liés au sexe. L'écart de salaire entre les hommes et les femmes s'est même creusé depuis 2019. "L’écart de salaires entre fondateurs et fondatrices est très significatif avec une médiane de salaire inférieure de 33% pour les femmes" contre 28% en 2019. Cette différences entre les hommes et les femmes et due aux montants levés puisque les fondatrices ont généralement plus de difficultés à trouver des fonds que les fondateurs.

Et plus de la moitié des fondatrices interrogées par The Galion Project ont levé moins de 5 millions d'euros, contre un tiers pour les hommes. Toutefois, même en comparait les salaires des fondateurs et fondatrices ayant levé moins de 5 millions d'euros, les femmes ont des salaires inférieurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.