Les services de cartographie de Google dans le viseur de l'Autorité de la concurrence allemande

Après la gestion des données et News Showcase, l'Autorité de la concurrence allemande ouvre une enquête sur Google Maps Plateform, qui rassemble tous les services cartographiques de Google. Elle craint que Google n'abuse de sa position dominante en limitant la possibilité de combiner ses propres services avec ceux des entreprises tierces de cartographie. 

Partager
Les services de cartographie de Google dans le viseur de l'Autorité de la concurrence allemande

L'Office fédéral de lutte contre les cartels (le Bundeskartellamt), l'équivalent de l'Autorité de la concurrence en Allemagne, a lancé le 21 juin une procédure contre Google visant à examiner "les éventuelles restrictions anticoncurrentielles imposées par Google Maps Plateform au détriment des fournisseurs de services de cartographie alternatifs". Google Maps Plateform regroupe tous les services de cartographie de Google (Google Maps, Google Street View...).

Les premières constatations montrent que la firme de Mountain View limite "la possibilité de combiner [ses] services cartographiques avec des cartes tierces (...) par exemple lorsqu'il s'agit d'intégrer les données de localisation de Google Maps Plateform, la fonction de recherche ou Google Street View dans des cartes non fournies par Google", a détaillé Andreas Mundt, président du Bundeskartellamt.

Des conditions strictes d'accès

Plus précisément, Google soumettrait le recours à ses services à des conditions très strictes qui pourraient ainsi nuire à la concurrence. Par exemple, cite l'autorité allemande, il subordonne l'utilisation de ses services dans les systèmes d'infodivertissement des véhicules à "des conditions d'utilisation très strictes" applicables aux Google Automotive Services (GAS). Google Automotive Services est un ensemble d'applications et de services que les équipementiers automobiles peuvent choisir d'acquérir sous licence et d'intégrer dans leurs systèmes d'infodivertissement embarqués.

Cette nouvelle enquête repose sur les nouvelles compétences du Bundeskartellamt conférées par la loi contre les restrictions de concurrence (GWB). L'article 19 de ce texte, dont la révision est entrée en vigueur en janvier 2021, permet à l'Office allemand d'interdire aux grandes entreprises technologiques qui revêtent "une importance primordiale pour la concurrence" de se livrer à des pratiques anticoncurrentielles. Plusieurs procédures ont été engagées contre Google dans ce cadre, l'une sur les conditions de traitement des données de Google et l'autre sur Google News Showcase.

Google déjà condamné en Italie pour des motifs similaires

Google a déjà été condamné en Italie à une amende de 102 millions d'euros pour sa position avec Google Maps. Depuis mai 2019, l'Autorité italienne de la concurrence enquêtait sur l'exclusion d'Android Auto de l'application dédiée aux véhicules électriques Juice Pass, ce qui favorisait Google Maps. Elle a conclu que cette stratégie constituait un abus de position dominante de la part de l'entreprise.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS