Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les six lois du développement d'application en 2017, selon Habib Guergachi (Zengularity – Fabernovel)

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le groupe Fabernovel a annoncé ce 26 septembre 2017 le rachat du créateur d'applications et de plates-formes Zengularity. A cette occasion, le fondateur de Zengularity a expliqué quellles sont selon lui les grandes lois du développement d'application (et de l'innovation pour les grands groupes) en 2017.

Les six lois du développement d'application en 2017, selon Habib Guergachi (Zengularity – Fabernovel)
Les équipes de Zengularity rejoignent celles de Fabernovel. © Zengularity

L'agence Fabernovel s'enrichit d'une centaine de talents supplémentaires. Elle triple ses équipes de développement d'applications et de plates-formes en ajoutant les équipes de Zengularity à celles de son app studio Applidium pour fonder la nouvelle entité Fabernovel Technologies. Le rachat avoisinne les 10 millions d'euros.

 

Le pôle technologique, fort de 150 salariés, se veut en mesure de répondre aux enjeux de transformation digitale des clients de la société, en particulier des grands groupes. Mais justement, à quel défis sont-ils confrontés et pourquoi doivent-ils devenir des "édigital factories" avec l'appui de partenaires tels que Fabernovel ? Habib Guerchachi, le fondateur de Zengularity, explique que le software pèse de plus lourd dans la chaine de valeur de tous les business. Il livre quelques clés pour s'en sortir.

 

1- Anticiper l'obsolescence technologique

"L'osbsolescence est naturelle à l'ère digitale. Le mouvement doit être permanent. Si une technologie disparaît,  les entreprises doivent être capables de gérer cela comme un "non-événement".

 

2 – Le "test and learn" est la clé

"Cela ne sert à rien de faire des cahiers des charges, de se projeter à moyen et long terme puisque seul l'utilisateur sait ce qu'il veut. D'où l'intérêt d'opérer en mode "test and learn", sortir une version minimale d'une application, pour vérifier qu'elle puisse générer du business, de la réputation ou de la data. Quand ça marche, on peut alors développer de nouvelle itérations en allant vite et en sachant pivoter si besoin".

 

3 – savoir échouer

"Quand on débarque sur les projets de nos clients, dès que l'on commence à évoquer les étapes d'évolution d'un projet, la première chose que l'on doit évoquer c'est l'échec : que va-t-il se passer si l'on échoue. Au lieu de faire d'un échec une angoisse, un moment de remise en cause, on peut en faire une étape fonctionnelle prévue".

 

4 – le temps digital s'écoule plus vite

"On est dans un modèle quantique, on n'est plus dans le modèle newtonien de référentiel temporel unifié : chaque entreprise a son propre référentiel temporel. Il faut être capable de "sortir" des projets d'ampleur très vite".

 

5 – Dans le digital, les distances et les inerties disparaissent

"Nous sommes dans un village mondial, à chaque fois qu'une entreprise met une innovation business en ligne, dans les minutes qui suivent, elle va être copiée. Il faut surveiller en permanence ce qui se passe sur internet et savoir réagir dès lors qu'un nouvel business peut poser un problème de concurrence".

 

6 – UX et API , les deux obsessions

"C'est l'équation qui continue de me faire angoisser tous les jours. Vous prenez n'importe quel business, si vous enlevez la compliance (le respect des règles, la réglementation, les contraintes administratives, les certifications), ce n'est plus que du code. Ce ne sont plus que des UX (expériences utilisateurs), des écrans et des API ! Cela veut dire que toutes les entreprises et leurs business models  aujourd'hui sont protégés par une digue qui s'appelle la "compliance". Ces entreprises protégées doivent apprendre designer de nouveaux business models par le code et le développement des API. Or aujourd'hui, beaucoup d'entreprises n'en sont pas capables".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale