Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Viva Tech] 5 start-up de la LegalTech à surveiller

Le salon VivaTechnology 2019 était l'occasion de s’intéresser aux acteurs de la discrète LegalTech. Gino LegalTech, EasyQuorum, Hyperlex, Call A Lawyer et BlockchainyourIP :  découvrez 5 start-up innovantes dans ce domaine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

5 start-up de la LegalTech à surveiller
[Viva Tech] 5 start-up de la LegalTech à surveiller

Au-delà des FinTech, DeepTech, AgriTech… Le salon VivaTechnology, qui s'est tenu à Paris du 16 au 18 mai 2019, était aussi l'occasion de découvrir les LegalTech. Si la transformation digitale du domaine juridique semble moins spectaculaire que d'autres, elle est capitale pour des métiers comportant une importante part administrative. Comment faire face à l'explosion des contrats ? Comment faciliter les tâches répétitives ou simplement retrouver une information dans une montagne de documents ? Voici cinq start-up prometteuses qui participent à la modernisation d'un secteur au fonctionnement jugé "traditionnel".

 

Gino LegalTech

Gino LegalTech propose un robot rédacteur d'actes. Cette solution en ligne facilite la production rapide de contrats ou tout autre document en toute sécurité juridique. Les juristes sont amenés à créer eux-même de manière intuitive leurs robots, un par type d'acte (par exemple : accord de confidentialité, contrat de bail, contrat de travail...) en y apportant leur savoir-faire. Par la suite, ce même robot questionne les utilisateurs, comme l’aurait fait le juriste, afin de produire très rapidement l'acte souhaité et la liste des questions-réponses.

 

 

EasyQuorum

La start-up EasyQuorum propose une solution dédiée aux assemblées générales et aux conseils d'administration. De nombreuses fonctionnalités sont regroupées sur un logiciel permettant la bonne organisation, le bon déroulement et suivi de ces événements. Il est également possible d'automatiser la création des documents, comme par exemple des procès-verbaux, et d’envoyer des convocations simplement. EasyQuorum offre également une data room sécurisée pour les associés et administrateurs.

 

Hyperlex

Hyperlex permet d'analyser rapidement les contrats grâce à l'intelligence artificielle. L'idée est de simplifier le travail de recherche chronophage pour les entreprises qui gèrent en moyenne 500 nouveaux contrats chaque année. La solution se présente sous forme d'interface Saas dans lequel on glisse les documents à analyser. Par la suite, il est possible de valider, suivre des échéances ou les renouvellements. Il est également possible de signer un document grâce à la plateforme.

 

Call A Lawyer

Le "Allo docteur" du domaine juridique, Call A Lawyer, propose une application pour smartphone permettant de prendre contact avec un avocat de façon simple et rapide. La volonté de la start-up est de faire tomber les barrières d'accès au droit et à la défense. Quelques questions servent de filtres pour trouver le spécialiste adéquat pour l’utilisateur, permettant ensuite d’organiser un entretien.

 

BlockchainyourIP

Cette start-up protège les innovations à l'aide de la Blockchain. BlockchainyourIP part du constat que dans le domaine des droits de propriété intellectuelle non enregistrés (droits d’auteur, savoir-faire, secret d’affaire), les solutions traditionnelles sont chronophages, coûteuses et peu fiables. BlockchainyourIP met à profit le protocole bitcoin pour augmenter la protection. Il est possible entre autres d'obtenir un certificat conçu par des avocats spécialisés en propriété intellectuelle, exploitable dans les relations contractuelles et les contentieux. Il est également possible d’afficher un badge attestant de la propriété des créations et faire valoir ses droits.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale