Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les tabous de la transformation numérique #2 : la culture oubliée

Deux fois par mois, Julien Pouget décode pour L’Usine Digitale les enjeux de l’intégration d’une génération de digital natives dans le monde du travail. Cette semaine, il dévoile le deuxième volet de la Série "les tabous de la transformation numérique", qui évoque les déséquilibre dans les budgets ente achats de technologie et formation.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les tabous de la transformation numérique #2 : la culture oubliée
Les tabous de la transformation numérique #2 : la culture oubliée © cc Roiji Ikeda - Flickr

DES INVESTISSEMENTS MASSIFS SUR LA TECHNOLOGIE
Même si elles sont rarement communiquées, les sommes investies par les grandes entreprises dans leur transformation numérique sont généralement considérables.
 
Rien de choquant a priori vu le caractère stratégique des programmes. Toutefois, en y regardant de plus près, un point frappe souvent : la  faiblesse des budgets dédiés à l’accompagnement du changement culturel.
 

LA CULTURE OUBLIÉE
 En creux s’exprime une vision très "outils" de la transformation numérique. Dans cette optique, la réussite de l’entreprise serait avant tout conditionnée par l’acquisition d’un "package" (applis, outils collaboratifs, Fablab, etc.).
 
A l’évidence, cette approche méconnait une réalité : le numérique est porteur d’un changement culturel immense.
 
Prenons l’exemple de la collaboration. Bien qu’elles soient unanimes dans la célébration du principe, de nombreuses entreprises en sont culturellement à des années-lumière.
Dans bien des entreprises, le "sachant" continue d’être celui qui "est seul à savoir". Et en pratique sont souvent valorisés des profils qui détiennent un savoir à l’exclusion des autres.
Croire que la mise en place d’outils collaboratifs suffira à faire bouger les lignes dans ces environnements est pour le moins candide.
 
LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT EN QUESTION
 Les spécialistes de l’organisation le savent. Si vous modifiez un organigramme sans travailler sur la culture, les salariés reproduisent souvent leurs anciens modes de fonctionnement dans la nouvelle organisation.
 
Le numérique ne fera pas exception à la règle.  Les entreprises qui obtiendront le meilleur retour sur investissement seront celles qui auront accompagné le changement culturel. A bon entendeur…

 

Julien Pouget, consultant au sein du cabinet Yuman
@jpouget
Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale