Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les véhicules connectés de Stellantis au cœur de tests 5G aux Etats-Unis

Stellantis, avec d'autres partenaires, teste des véhicules connectés à la 5G. L'idée est d'évaluer le volume de données pouvant transiter en toute sécurité et tester des fonctionnalités d'alerte avant de les proposer au grand public.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les véhicules connectés de Stellantis au cœur de tests 5G aux Etats-Unis
Les véhicules connectés de Stellantis au cœur de tests 5G aux Etats-Unis © Stellantis

Information trafic, mise à jour de carte, alerte en temps réel, prise de contrôle d'un véhicule… Les véhicules connectés promettent de nombreuses fonctionnalités et les constructeurs multiplient les tests avant de les proposer au grand public. Stellantis a annoncé début avril 2022 avoir participé à des tests de véhicules connectés à la 5G aux Etats-Unis. L'objectif : alerter en temps réel d'un danger imminent.

Le constructeur français explique que les essais ont été menés avec la 5G Automotive Association (5GAA) aux côtés de : Intel, Verizon, American Tower, Capgemini, Telus, Harman, le Virginia Tech Transportation Institute et le Virginia Department of Transportation.

Une Jeep Wrangler connectée à la 5G
Les tests ont été réalisés sur route ouverte à Blacksburg en Virginie avec un Jeep Wrangler 4xe hybride rechargeable. La Jeep Wrangler est connectée à la 5G et indique sa position à l'infrastructure environnante. Le véhicule peut ainsi, à la fois alerter les piétons et autres usagers de la route tout en recevant des alertes provenant du réseau cellulaire.

Le dispositif est complété par des caméras et des capteurs positionnés sur l'infrastructure afin de collecter des informations supplémentaires qui ne peuvent être vues par le véhicule lui-même équipé de capteurs. Les données collectées par l'infrastructure ou le véhicule sont traitées directement là où elles sont recueillies grâce à une plateforme MEC (Multi-access edge computing).

En cas de danger une alerte peut ainsi être transmise. Par exemple, si un piéton distrait sur son téléphone portable traverse la route alors que le feu est au rouge, une alerte peut être transmise au véhicule. Des acteurs travaillent également sur des questions autour de la continuité du service lorsqu'un véhicule connecté franchit une frontière. Le projet européen 5G CroCo, réunissant opérateurs de réseaux mobiles, constructeurs et équipementiers automobiles et fournisseurs de télécommunications, s'est penché sur ce sujet.

Des tests pour les véhicules autonomes
Ce programme vise à évaluer la technologie 5G et sa gestion de volumes importants de données. Ces tests autour des véhicules connectés et de la 5G visent également à "ouvrir la voie aux technologies de conduite autonome", glisse Ned Curic, Chief Technology Officer chez Stellantis. Surtout, ces essais sont mis en avant par le constructeur en raison de sa stratégie axée autour des véhicules connectés.

Le constructeur a dévoilé sa nouvelle stratégie axée sur le logiciel et la monétisation des véhicules connectés en décembre dernier. Le constructeur va investir 30 milliards d'euros d'ici 2025 dans les logiciels et l'électrification et espère générer 4 milliards d'euros de revenus d'ici 2026.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.