Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les véhicules neufs bientôt tous équipés d'un système d'Adaptation Intelligente de la Vitesse

De l'alerte envoyée au conducteur en cas de dépassement des vitesses réglementaires à un ralentissement de la vitesse du véhicule, le système d'Adaptation Intelligente de la Vitesse (AIV) du véhicule sera bientôt obligatoire en France. Les nouveaux modèles devront l'embarquer dès juillet 2022 selon la nouvelle réglementation adoptée par la Commission européenne.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les véhicules neufs bientôt tous équipés d'un système d'Adaptation Intelligente de la Vitesse
Les véhicules neufs bientôt tous équipés d'un système d'Adaptation Intelligente de la Vitesse © Unsplash / G-R Mottez

Comment améliorer la sécurité routière et réduire le nombre d'accidents de la route ? L'Union européenne pense que cela passe notamment par des systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS). Dès juillet 2022, les nouveaux modèles de voitures devront être équipés d'un système d'Adaptation Intelligente de la Vitesse (AIV). Ce dernier doit informer le conducteur en cas de dépassement de la limitation de vitesse autorisée, et éventuellement freiner tout seul.

De l'alerte au freinage
Cette réglementation, adoptée par le Parlement européen en avril 2019, a été définitivement approuvée par la Commission européenne le 17 novembre 2021. Dans un premier temps, elle concernera les nouveaux modèles. Puis, à partir de juillet 2024, elle s'appliquera à tous les véhicules neufs.

Concrètement, un GPS permettant au véhicule de connaître sa position et une caméra lisant les panneaux de signalisation et / ou une cartographie de l'environnement avec les limitations de vitesse suffisent au système pour connaître la vitesse maximale à laquelle il peut circuler. En cas de dépassement, une alerte est d'abord adressée au conducteur pour lui signaler le problème par l'envoi d'un signal sonore et / ou visuel. L'AIV peut ensuite être programmé pour être plus intrusif et débuter un freinage en réalisant une pression sur la pédale. Système qui peut être désactivé par le conducteur s'il applique une pression plus forte sur la pédale d'accélération.

Un système non réglable, contrairement au régulateur de vitesse
De nombreux véhicules sont déjà équipés d'un régulateur de vitesse que le conducteur peut régler manuellement. Ici, le but est d'imposer un "système neutre" – et pas réglable manuellement – qui viennent informer le conducteur en cas de dépassement des vitesses autorisées. Précision de taille : comme les autres ADAS, l'AIV pourra être désactivé par le conducteur au démarrage du véhicule. Toutefois, la Commission européenne pense que cette technologie permettra de réduire de 30% le nombre d'accident de la route.

A noter qu'à partir de mai 2022, les véhicules seront équipés d'une boîte noire enregistrant l'ensemble des données un peu avant, pendant et après un accident. Un système que l'ONU tente également de généraliser à l'échelle mondiale et qui vise à prendre en compte la généralisation des ADAS dans les véhicules. Cela peut également avoir son utilité pour établir les responsabilités de chacun lors des accidents.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.