Levées de fonds, croissance, M&A… Le marché européen du SaaS défie la conjoncture

Bon nombre d'entreprises sur le marché des logiciels de type SaaS ne sont plus des start-up depuis longtemps. Ces sociétés lèvent des fonds conséquents, et suscitent des opérations de fusion-acquisition. Une étude réalisée par la banque d'affaires GP Bullhound fait le point sur le dynamisme du secteur en 2022.

Partager
Levées de fonds, croissance, M&A… Le marché européen du SaaS défie la conjoncture

Le secteur du SaaS (software as a service), ces logiciels installés dans le cloud et commercialisés par abonnement aux entreprises, se porte à merveille en Europe selon une étude de GP Bullhound. La banque d’affaires et de conseil spécialisée dans le secteur technologique a interrogé, en collaboration avec Sage, plus de 100 patrons d'entreprises SaaS de toutes tailles en Europe.

Plusieurs nouvelles licornes

La croissance médiane du revenu annuel récurrent (ARR), l'indicateur clé du secteur, a doublé de 20 à 40% pour les entreprises ayant doublé leur ARR de 20 à 40 millions d'euros, ce que la banque interprète comme le signe que les entreprises européennes grossissent efficacement, notamment grâce aux levées de fonds qu'elles ont réalisé.

Elle observe également que cette croissance des revenus s'accompagne d'une baisse en proportion des investissements en R&D, et d'une hausse des budgets marketing, ce qui signifie que les entreprises sont plus matures et se concentrent sur leur stratégie commerciale. “Les entreprises se concentrent de plus en plus sur la rentabilité et l'efficacité du capital”, affirme Guillaume Bonneton, partner France chez GP Bullhound.

A l'appui de sa démonstration, le rapport indique qu'il n'y a jamais eu autant de création de nouvelles licornes dans le secteur, malgré la baisse des levées de fonds en 2022 en général. Davantage de licornes sont apparues au cours des trois premiers trimestres de 2022 qu’entre 2018 et 2020. Parmi elles, le français Ecovadis.

Un tiers des entreprises prévoit de lever des fonds en 2023

Pour poursuivre la croissance de leur chiffre d'affaires, objectif principal de 80% des PDG interrogés, plus d'un tiers d’entre eux prévoient de lever des fonds en 2023. Jusqu'à présent, ils ne sont pas mal débrouillés. Les levées dans le secteur ont ralenti ces derniers mois, mais le total des fonds levés en 2022 est supérieur à celui de 2021.

Il faut dire que le tour de table moyen augmente. Il a été multiplié par plus de trois par rapport à 2019. En 2022, on a vu plusieurs levées supérieures à 500 millions d'euros, dont celle de Contentsquare et d'Ecovadis. Le rapport souligne d'ailleurs que la France a été le pays le plus résilient en matière de levées de fonds l'année dernière. L'Hexagone a représenté plus de 17% des levées de fonds en valeur en Europe.

Les M&A restent dynamiques en France

En parallèle, le secteur bouillonne d'opérations de fusions et acquisitions, même si le phénomène marque des signes de ralentissement fin 2022 (sauf en France et en Suède). 32,3 milliards d'euros de fusions et acquisitions ont été réalisées en 2022, grâce à une augmentation d'environ 90% de la taille moyenne des transactions en 2022 par rapport à 2021.

En 2022, la France a représenté 16% des deals en volume (+7,4%), derrière le Royaume-Uni et devant l'Allemagne.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS