Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

LG planche sur un nouveau robot autonome de livraison de plats pour les restaurants

Le géant sud-coréen LG développe des robots dédiés à la livraison de plats dans les restaurants en partenariat avec Woowa Brothers, propriété de l’Allemand Delivery Hero. Un projet qui s’inscrit dans une stratégie plus large pour LG, qui teste déjà ses CLoi ServeBots dans les restaurants de l’enseigne CJ Foodville.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

LG planche sur un nouveau robot autonome de livraison de plats pour les restaurants
LG planche sur un nouveau robot autonome de livraison de plats pour les restaurants © LG Electronics

LG Electronics et Woowa Brothers, spécialiste de la livraison de repas, ont annoncé le 28 février s’associer pour développer un robot autonome dédié à la livraison de plats dans les restaurants. Le fabricant sud-coréen va apporter son expertise en matière "d’intelligence artificielle et de conduite autonome", tandis que Woowa Brothers va fournir la plate-forme d’exploitation du service de livraison. Peu de détails sont donnés par les entreprises sud-coréennes, mais la solution devrait être également utilisée pour débarrasser les tables.

 

La Corée bien avancée sur le secteur 

Société créée en 2011 à Séoul, Woowa Brothers a été rachetée à la fin de l’année dernière par l’un des leaders européen de la food delivery, l’Allemand Delivery Hero, pour 4 milliards de dollars. Peu connue en Europe, la start-up est derrière l’application Baedal Minjok, qui revendique 12 millions d’utilisateurs actifs mensuels et 43 millions de commandes chaque mois rien qu’en Corée du Sud.

 

Elle croit beaucoup au service automatisé dans le secteur de la restauration, et a lancé un programme de location de robots pour les restaurants en novembre 2019. Elle teste par ailleurs son robot Dilly dans un campus universitaire de Séoul. La licorne coréenne s’est également associé à Hyundai Movex, la filiale de Hyundai dédiés aux systèmes logistiques automatisés, pour développer des robots de livraison capables de se déplacer dans les étages des habitations.

 

Quant à LG, il n’en est pas à son premier projet du genre. La société a ainsi commencé à déployer ses CLoi ServeBots dans certains restaurants de l’enseigne CJ Foodville. Ce robot autonome est doté d’un écran LED qui affiche des expressions faciales et de quatre plateaux empilés. Il peut naviguer autour des tables et des personnes (et même jouer de la musique pour prévenir les clients qu'il approche). L'entreprise a aussi développé LG ChefBot, qui cuisine et sert des nouilles aux clients. Il teste sa solution à l'aéroport coréen d'Incheon, pour aider les voyageurs à s’orienter.

 

Des annonces concomitantes à l'épidémie de Coronavirus

Selon Euromonitor, la Corée du Sud est le troisième marché au monde pour les commandes de nourriture en ligne, derrière la Chine et les Etats-Unis. Le marché a quadruplé au cours des cinq dernières années pour atteindre 11 milliards de dollars en 2019, et il devrait encore doubler d'ici 2024. Un contexte qui pousse ses acteurs à trouver des solutions d'automatisation de plus plus poussées. Du côté de la concurrence, Bear Robotics, soutenu par SoftBank, a levé en août dernier 32 millions de dollars pour développer son robot Penny. Le Chinois PuduTech a présenté en janvier un robot similaire baptisé BelleBot. 

 

L’annonce de ce partenariat intervient en pleine épidémie de Coronovarus, ou Covid-19. A noter que la Corée du Sud est à ce jour le pays le plus touché après la Chine en nombre de personnes infectées. En cas de confinement de la population, ce qui inclut la fermeture de restaurants, ces robots pourraient se révéler pertinent pour la livraison de repas ou d’autres produits, comme du matériel et des médicaments.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media