Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lilium lève 240 millions de dollars pour déployer un service de taxi volant en 2025

Levée de fonds Lilium a levé 240 millions de dollars en vue de l'industrialisation de eVTOL, qu'elle souhaite construire elle-même. La start-up veut déployer un service de taxi volant en 2025.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lilium lève 240 millions de dollars pour déployer un service de taxi volant en 2025
Lilium lève 240 millions de dollars pour déployer un service de taxi volant en 2025 © Lilium

La start-up allemande Lilium annonce lundi 23 mars 2020 avoir levé 240 millions de dollars pour démarrer l'industrialisation de son taxi volant. Une levée de fonds menée par le Chinois Tencent et à laquelle ont participé les investisseurs historiques Atomico, Freigeist et LGT. La jeune pousse a levé plus de 340 millions de dollars depuis sa création en 2015.

Déployer un service de taxi volant en 2025

Lilium conçoit et construit un eVTOL (aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux) baptisé Lilium Jet. Elle compte s'en servir pour opérer un service régional de transport aérien dans plusieurs régions autour du monde dès 2025. Cette levée de fonds va permettre à cette start-up basée à Munich de poursuivre ses développements afin de débuter la mise en production de ce taxi volant pouvant accueillir 5 personnes.

Fait rare, Lilium souhaite produire elle-même ses eVTOL. Une première usine de 3 000 m² est sortie de terre et une seconde, plus grande encore, est en construction. En parallèle, La start-up poursuit les essais de son taxi volant. Elle a réussi à faire voler avec succès l'un de ses prototypes à 100 km/h.

Un prototype a pris feu

Toutefois, au début du mois de mars, le plus vieux de ses deux prototypes a brûlé lors d'opérations de maintenance, annonce TechCrunch. "Notre second démonstrateur d'aéronef n'a heureusement pas été endommagé dans l'incendie et nous reprendront les vols d'essai une fois que nous aurons trouvé ce qui a provoqué le feu dans le premier aéronef", a déclaré un porte-parole de la start-up à TechCrunch.

Un coup dur pour la jeune entreprise, d'autant plus que la concurrence est nombreuse dans ce secteur émergent. Volocopter, EHang, Wisk et d'autres encore se sont lancés dans l'aventure. Tout comme Boeing, Airbus ou encore Hyundai.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media