Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lina, la plateforme montpelliéraine qui accélère les recherches foncières

Le Grand Prix du concours national d’innovation i-Lab du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche tombe à pic pour la start-up montpelliéraine LKSpatialist, fondée il y a un an par l’universitaire Lahouari Kaddouri Il boucle une levée de fonds et veut recruter une dizaine d’ingénieurs urbanistes afin de déployer à la rentrée Lina, sa plateforme web d’analyse du foncier à la parcelle, sur autant de métropoles françaises.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lina, la plateforme montpelliéraine qui accélère les recherches foncières
Lina, la plateforme montpelliéraine qui accélère les recherches foncières © LKSpatialist

"Le résultat du concours I-Lab ne pouvait tomber à un meilleur moment", lance mi-juillet Lahouari Kaddouri, fondateur et président de la start-up montpelliéraine LKSpatialist. Elle propose aux acteurs de l’aménagement des territoires et de la promotion immobilière une plateforme intégrant une foule d’informations territorialisées : PLU, PPRI, ZAC, droit de l’urbanisme, multiples zonages de protection, moyens de transports, voirie, grands travaux.... Ces données, rassemblées et formatées, sont appliquées à chaque parcelle de terrain et visualisables de manière cartographique grâce à un système d’information géographique (SIG) en ligne.

 

Baptisé Lina (Land-use Informations aNd Analisys), le système permet de faire des requêtes et d'obtenir en quelques clics toutes les informations sur une parcelle (la base de données est mise à jour chaque semaine). "Le plus complexe, c’est le travail en bases sur des données spatiales de textes ou de pdf, assure Lahouari Kaddouri. Notre vraie valeur ajoutée est dans la transformation de l’information règlementaire en données à la parcelle. L’organisation et le traitement de cette information permettent d’accélérer les projets." Lina permet d’effectuer des requêtes selon de multiples critères puis de générer automatiquement un rapport parcellaire.

 

DÉPLOIEMENT NATIONAL

Lancée à la rentrée 2015, la plateforme est active sur Montpellier, Toulouse et Marseille. Elle a déjà convaincu les principaux promoteurs, aménageurs et lotisseurs de la place de s’abonner à son service, qui comprend aussi une veille foncière et juridique.
Lahouari Kaddouri compte déployer l’offre sur une dizaine d’autres villes dans toute la France dès la rentrée 2016 : "J’ai déjà trouvé les bonnes personnes pour Grenoble, Nice et Bordeaux... Je recrute aussi un nouveau géomaticien et un responsable administratif et financier. Tout le monde sera sur Montpellier en septembre."

 

Pour financer cette ambition, la dotation i-Lab de 350 000 euros tombe à pic. Lahouari Kadddouri boucle aussi une levée de fonds (il a des lettres d’intention des capitaux-risqueurs régionaux Soridec et Sofilaro) et un prêt d’amorçage auprès de Bpifrance.

 

essaimage universitaire

Si ces ambitions sont atteints, l'aventure Lina constituera un bel exemple d’application de recherches universitaires. "L’idée est née de la demande d’un promoteur en 2013 qui voulait automatiser une étude de potentiel foncier", se souvient Lahouari Kaddouri, alors maître de conférences à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et membre de l’unité mixte de recherche Espace, spécialisée dans l’analyse spatiale. "J’en ai fait une bourse de sujets pour étudiants et analysé le travail d’un promoteur, reprend le néo entrepreneur. J’ai étudié durant un an la manière de lui apporter la réponse la plus complète possible. Un attaché de recherche a travaillé sur l’outil et lorsque j’ai créé l’entreprise à l’été 2015, nous avions une première version à lancer."

 

L’université d’Avignon a accepté de placer Lahouari Kaddouri en "délégation" pour la création de LKSpatialist et a même investi 10% du capital de l’entreprise, comme la société d’accélération de technologie SATT Sud-Est. La propriété intellectuelle appartient à l’université, la licence est gérée par la SATT Sud-Est et LKSpatialist a l’exclusivité de l’exploitation pour 5 ans.

 

Lahouari Kaddouri a préféré créer sa start-up en juin 2015 à Montpellier, car il y habite depuis 25 ans et y a un "solide réseau." Il y a trouvé un écosystème accueillant, "particulièrement chez l’incubateur LRI", assure-t-il. Lina a été lauréate régionale 2015 du réseau Entreprendre (prêt d’honneur à taux zéro), est accompagnée par le BIC de la métropole de Montpellier et a obtenu une aide à l’innovation du conseil régional. Aujourd’hui, l’équipe est logée à la pépinière Cap Omega et compte 9 salariés, dont 2 formés à l’université par Lahouari Kaddouri. Un architecte devrait les rejoindre sous peu. Pour faire face à l’expansion, LKSpatialist déménagera prochainement dans de nouveaux bureaux de 400 mètres carrés proches de la pépinière.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale