Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Linkedin devient une plate-forme de contenu pour booster ses revenus publicitaires

Le réseau professionnel Linkedin est en forme : il affiche un chiffre d'affaires en progression de 46% au premier trimestre 2014, même s'il doit essuyer des pertes. Mais pour faire progresser ses revenus publicitaires, la société veut pousser ses utilisateurs à consulter leurs pages plus régulièrement. Pour y parvenir, le site commence à diffuser du contenu sur le monde de l'entreprise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Linkedin devient une plate-forme de contenu pour booster ses revenus publicitaires
Linkedin devient une plate-forme de contenu pour booster ses revenus publicitaires © Flickr CC - Nan Palmero

Linkedin est en pleine croissance. Le réseau social professionnel a publié le 1er mai ses résultats pour le premier trimestre 2014. S'il affiche 13,3 millions de dollars de pertes, son chiffre d'affaires progresse sur cette période de 46% par rapport au premier trimestre 2013.

Les abonnés sont toujours plus nombreux : en avril 2014, la plate-forme web annonçait avoir franchi la barre des 300 millions d'utilisateurs. Mais le nombre de personnes qui se connectent au moins une fois par mois est probablement plus proche de 200 millions, dévoile Qartz. Le nombre d'abonnés qui consultent le site tous les mois a baissé en 2013 aux Etats-Unis. Trop d'utilisateurs ne vont sur Linkedin que pour chercher un emploi, résume le site américain.

3 années de transformation

Pour que ses abonnés viennent plus régulièrement consulter ses pages, la société a trouvé une solution : elle veut devenir un fournisseur de contenus sur les entreprises et le monde professionnel. "La consommation de contenus implique une utilisation quotidienne, elle nous permettra d'avoir des utilisateurs plus réguliers", affirme à Qartz Deep Nishar, qui dirige la section produit et expérience utilisateur de Linkedin.

 

Consultez aussi notre enquête sur l'avenir du réseau professionnel Linkedin

 

Le réseau professionnel a commencé à opérer sa mue en 2011, en lançant aux Etats-Unis Linkedin Today. Cette interface regroupe des articles économiques provenant de différentes sources. Ils sont sélectionnés en fonction de leur popularité, mais aussi des centres d'intérêts et des contacts de l'utilisateur. La version française de cet outil est sortie en juin 2012. Elle a fermé au mois d'avril 2014, car la composition de ces revues de presse n'était pas rentable par rapport au nombre de pages vues générées. Mais Linkedin persiste et signe sur la version anglaise, lue par un nombre d'utilisateurs bien supérieur. En 2013, la compagnie a également racheté Pulse, une application qui sélectionne des contenus personnalisés pour ses utilisateurs sur mobile.

Si cette approche fonctionne, elle devrait booster le nombre de pages vues sur le site web, ce qui entraînerait une hausse de ses revenus publicitaires. Pour le moment, Linkedin est encore loin des géants du web : son chiffre d'affaires s'élevait en 2013 à 1,5 milliards de dollars, alors qu'à la même période, Facebook en engrangeait 7,8 milliards.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale