Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Linkfluence lève 18 millions d'euros et s'offre Scoop.it

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds En levant 18 millions d'euros, Linkfluence se donne les moyens d'exporter son modèle original aux Etats-Unis. Et pour bien commencer, la start-up française spécialisée dans l'écoute et l'analyse du web social s'offre dans la foulée le californien Scoop.it.

Linkfluence lève 18 millions d'euros et s'offre Scoop.it
Linkfluence lève 18 millions d'euros et s'offre Scoop.it © © R-P RIBIERE / www.ruyphoto.net

Linkfluence a levé 18 millions d’euros. A cette occasion, Ring Capital et de Tikehau Capital ont pris une participation, où Ils rejoignent Banexi Ventures, Sigma Gestion ou encore BNP Paris Développement. Cette somme servira à la plateforme de social data intelligence, comme elle se définit, d’intensifier sa R&D et de se développer géographiquement, sur le marché américain notamment.

 

ecoute des réseaux sociaux et d'Internet

"Maintenant que Linkfluence a trouvé son modèle, nous pouvons l’exporter", explique Guillaume Decugis qui est nommé CEO à cette occasion. "Quand ses concurrents ne sont que sur la technologie, Linkfluence combine technologie et services" poursuit-il. Créée en 2006 à Paris, Linkfluence fait de l’écoute des conversations des internautes sur les réseaux sociaux et sur Internet à destination notamment des entreprises via une plateforme baptisée Radarly et disponible en mode Saas. Soit un moyen de connaître l’avis du marché sur les produits et services mais aussi sur les besoins non couverts.

Linkfluence assure qu’en combinant sa plateforme technologique et les analyses de ses data-scientistes, elle obtient de meilleurs résultats et peut surtout donner "à ses clients un ROI [retour sur investissement] immédiat". Par ailleurs, le nombre de personnes pouvant accéder aux données de Linkfluence est plus important grâce au mode Saas.

 

Acquisition de Scoop.It

A l’occasion de cette levée de fonds, la société a annoncé avoir acquis Scoop.it, une plateforme de gestion de contenus fondée en 2011 à San Francisco. Ni le montant, ni les modalités de l'opération n'ont été révélés. Si les deux sociétés ont des activités voisines, elles ont pour cela recours à la même technologie basée sur l’intelligence artificielle. Pour le dire autrement, des économies d’échelle devraient apparaître en R&D.

En se rapprochant les deux équipes de R&D se renforceront mutuellement et devraient permettre de renforcer les performances et les fonctionnalités proposées aux clients de l’entreprise. Les équipes R&D de Scoop.it étant à Toulouse, cela devrait faciliter le rapprochement avec celles de Linkfluence, présentes elles-aussi en France.

 

DÉVELOPPEMENT SUR LE MARCHÉ AMÉRICAIN

Si Scoop.it compte 20 personnes, l’effectif de Linkfluence atteint 200 personnes. L’attrait du second pour le premier n’est pas que technologique. Scoop.it va ouvrir les portes des entreprises nord-américaines à Linkfluence, qui n’y était pas présent jusqu’ici. Pour l’attaquer, l’entreprise pourra désormais compter sur les équipes commerciales de Scoop.it et devrait aussi embaucher pour cela, grâce à l’argent levé. Linkfluence possédait jusqu’à maintenant cinq bureaux à Paris, Londres, Düsseldorf, Shanghaï Singapour. San Francisco sera donc le sixième.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale