Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Linky, c'est parti : 10 chiffres clés sur son déploiement

Ce 1er décembre 2015 débute le déploiement à grande échelle du compteur communicant Linky. En dix chiffres, retour sur cette campagne massive d'installation, véritable défi logistique pour ERDF et ses partenaires locaux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Linky, c'est parti : 10 chiffres clés sur son déploiement
Linky, c'est parti : 10 chiffres clés sur son déploiement © ERDF

Ce 1er décembre 2015 débute officiellement le déploiement à l'échelle nationale du compteur communicant Linky. Le coup d'envoi de six ans de campagne de remplacement (et de recyclage) des compteurs actuels par un modèle plus intelligent. Dix chiffres à connaître sur cette opération d'envergure pilotée par ERDF.

 

35 millions

de compteurs communicants doivent être déployés d'ici 2021 et 700 00 concentrateurs équipés. 3 millions de Linky seront posés lors de la première tranche, à partir de ce 1er décembre 2015 jusqu'à fin 2016. Puis 13,8 millions lors de la phase 2.

 

5 000

poseurs seront mobilisés sur le terrain au plus fort de la campagne d'installation. 300 marchés ont été conclus avec des entreprises locales.

 

40 000

compteurs posés chaque jour lors au plus fort de la campagne, en 2018 et 2019.

 

300 000

compteurs installés entre 2009 et 2011 à Tours et Lyon lors de la phase de tests. 60 000 de plus ont été posés depuis le début de l'année 2015 à Nice, Lyon, Lorient et Nantes.

 

30 minutes

Le temps moyen de pose d'un compteur communicant dans un logement. Les foyers seront prévenus 45 jours avant l'intervention.

 

6

industriels fabriquent en France les compteurs Linky : Itron, Landis + Gyr, Sagemcom, ZIV, Maec et Ester.

 

6 milliards d'euros

Le coût du remplacement des compteurs actuels par des Linky

 

10 000

emplois créés dans le cadre de la conception, de la fabrication et de la pose des compteurs.

 

100%

des régions concernées par la première phase. Puis 100% des métropoles dans la phase 2, et 100% des départements dans la phase 3. Une logique d'installation en "taches de léopard" pour une mobilisation simultanée sur tout le territoire métropolitain.

 

20 ans

de durée de vie théorique pour le compteur nouvelle génération, dont le logiciel pourra être mis à jour à distance.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Léo Pard
02/12/2015 11h08 - Léo Pard

Cela a tout d'un "grand projet inutile" mais dispersé sur toute la France donc pas facile pour les "zadistes" :-) Habitant à Lorient j'ai été effectivement obligé d'"adopter" un compteur Linky depuis quelques mois. Je ne vois toujours pas comment il va m'aider à faire des économies d'énergie (je ne l'ai pas attendu...). Par contre, j'imagine bien l'énergie nécessaire à sa production, son déploiement et au traitement des données remontées dans les datacenters. Au passage, quel bilan énergétique dans les villes test ? Normalement les expérimentations ne sont généralisées que si leurs résultats sont concluants, non ? De plus, je serai étonné qu'un gadget électronique ne soit pas considéré comme "obsolète" avant 20 ans. Bref, encore un enfer pavé de bonnes (?) intentions ...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale