Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

LivingPackets veut rendre intelligentes toutes les livraisons de colis

En complétant sa gamme de produits avec deux innovations, le nantais LivingPackets veut mettre de "l’intelligence au cœur de la livraison".
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

LivingPackets veut rendre intelligentes toutes les livraisons de colis
LivingPackets veut rendre intelligentes toutes les livraisons de colis © Living Packets

2022 sera pour LivingPackets l’année de la concrétisation commerciale, misant à présent sur une première gamme complète de produits. Depuis 2016, la société nantaise se focalise sur le développement de The Box, un emballage pliable, jusqu’à 1000 fois réutilisable et connecté.

Avec ce dispositif protégé par 35 brevets, LivingPackets entend révolutionner la livraison de colis. En amont du salon VivaTech, elle vient de présenter deux autres produits dont The Box Pro, une version non-pliable de son innovation mais étanche, isotherme et plus robuste grâce à une technologie d’absorption des chocs. "The Box Pro s’adresse aux professionnels pour leurs envois critiques ou à haute valeur ajoutée", explique Denis Mourrain, le directeur général France de LivingPackets ciblant par exemple les secteurs du luxe, de l’aéronautique, des vins et spiritueux ou de l’électronique…


Contrôler et sécuriser les livraisons

Point commun de ces deux emballages ? Une tablette dans laquelle LivingPacket (70 salariés) a concentré les fonctionnalités de gestion logistique intelligentes que l’entreprise propose à ces clients. En plus d’écran E-Ink remplaçant l’étiquette de livraison, cette tablette est dotée d’un écran, comporte une caméra et des capteurs de température, de chocs, d’humidité, d’intrusion…

S’adaptant à toutes les formes d’emballages comme des conteneurs, des palettes ou des emballages en bois, LivingPackets vient de lancer la commercialisation de The Tablet à des tiers. "Nous ciblons tous les professionnels qui ont un besoin, en temps réel de contrôler et sécuriser leurs livraisons."

Rendre tous les emballages intelligents

Car c’est avec la technologie concentrée dans sa tablette et les possibilités qui en découlent que LivingPackets veut aussi se faire une place sur le marché de la livraison. "La demande pour aller sur des emballages intelligents réutilisables est mondiale. Rendre les emballages intelligents, c’est la clé pour sécuriser les livraisons et mieux comprendre ce qui passe sur les flux logistiques", explique Denis Mourrain, évoquant une prise de conscience globale.

Une société de services

Sur ce segment de marché, où la concurrence existe, le dirigeant de LivingPackets a fait le pari de l’intelligence, se positionnant désormais comme une société de services.

"Nos actuels clients ont aujourd’hui le contrôle sur leurs livraisons, mais l’objectif c’est d’accompagner demain la transformation de logistique en la rendant plus durable. Réutiliser emballages va devenir une évidence. Mais il faudra proposer des services qui soient simples à mettre en œuvre, à valeur ajoutée et rémunérateurs. Par sa connectivité en cloud, The Tablet permet de créer de multiples applications et services", détaille Denis Mourrain.

20 000 tablettes cette année

Sur l’année 2022, Denis Mourrain prévoit de mettre en circulation 20 000 premières tablettes sur les The Box ou fournies à des professionnels du transport pour leurs propres emballages. "Les difficultés d’approvisionnement nous limitent à cette première flotte. Les tablettes sont fabriquées par des partenaires en Asie, mais nous avons identifié d’autres partenaires un peu partout dans le monde, toujours dans une démarche locale."

Des emballages produits localement

A proximité de son centre de R&D et de tests près de Nantes, LivingPackets a installé une ligne pilote de montage semi-automatisée d’une capacité maximale de 100 000 The Box et The Box pro par an. Disposant désormais d’une première gamme de produits, l’enjeu est aujourd’hui pour la société de décliner cette unité d’assemblage sur d’autres territoires à l’international. "Toujours en s’appuyant sur des sous-traitants locaux, l‘objectif est de produire les The Box et The Box Pro localement, au plus près de leur point de départ."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.