Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Livraison de repas à domicile : une fusion à 9 milliards d'euros entre Just Eat et Takeaway.com

Les spécialistes de la livraison de repas à domicile Just Eat et Takeaway.com sont sur le point de fusionner. Un projet dont le montant s'élève à 9,1 milliards d'euros et qui pourrait venir bousculer ce secteur prisé par de nombreux acteurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Livraison de repas à domicile : une fusion à 9 milliards d'euros entre Just Eat et Takeaway.com
Livraison de repas à domicile : une fusion à 9 milliards d'euros entre Just Eat et Takeaway.com © Flickr - William Murphy

Les spécialistes de la livraison de repas à domicile Just Eat (anciennement Allo Resto en France) et Takeaway.com sont sur le point de fusionner. Les intéressés ont répondu aux rumeurs par la voix d'un communiqué de presse lundi 29 juillet 2019 détaillant leur projet de fusion. Le montant de cette opération doit s'élever à 8,2 milliards de livres, soit 9,1 milliards d'euros, intégralement en titres.

 

Le nouvel ensemble Just Eat-Takeaway serait détenu à 52,2 % par les actionnaires du Britannique Just Eat et à 47,8 % par ceux du néerlandais Takeaway.com. Dans le détail, les actionnaires de Just Eat devraient recevoir 0,09744 action Takeaway par titre détenu. Cela correspond à une valeur de 731 pence par action Just Eat, soit une prime de 15 % par rapport au cours de clôture de vendredi, détaille Takeaway.com. Le conseil d'administration, dont le siège se situera aux Pays-Bas, aura à sa tête Mike Evans, le président de Just Eat. Et Jitse Groen, le directeur général de Takeway.com, gardera cette fonction.

 

Un marché saturé

La bataille fait rage en Europe entre les différentes start-up proposant la livraison de repas à domicile. Takeaway.com a conclu un accord avec son rival Delivery Hero en décembre dernier pour récupérer ses activités en Allemagne pour 930 millions d'euros. En fusionnant avec Just Eat, Takeaway.com formera un nouvel ensemble qui aurait traité 360 millions de commandes en 2018 pour quelque 7,3 milliards d'euros. Cette fusion, "créerait l'un des plus gros acteurs de la livraison de repas à travers le monde", précise même Takeaway.

 

Just Eat-Takeaway aura une forte présence au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas et au Canada, ce qui devrait lui permettre de fortement bousculer Deliveroo et Uber Eats. L'Anglais Deliveroo, qui a une longueur d'avance en Europe, est présent dans plus de 500 villes sur 14 marchés majoritairement situés sur le Vieux Continent (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Irlande, Italie Pays-Bas, Royaume-Uni), mais aussi en Australie, aux Emirats arabes unis, à Hong Kong, au Koweït, à Singapour et à Taïwan. Des rumeurs au sujet d'un rachat par Uber Eats ont circulé en septembre sans qu'aucun accord ne soit trouvé. Finalement, Amazon a mené la dernière levée de fonds de 575 millions de dollars — soit 517 millions d'euros — réalisée par Deliveroo en mai dernier.

 

A côté d'autres start-up comme Glovo, Fritchi ou FoodChéri (racheté par Sodexo) tentent de grignoter des parts de marché. Et de nouveaux acteurs tentent de s'implanter comme le spécialiste du VTC Bolt (anciennement Txfy), qui a annoncé vouloir se lancer dans la livraison de repas à domicile. La concurrence est rude. A titre d'exemple, l'Allemand Foodora a annoncé durant l'été 2018 cesser ses activités en France, en Italie, en Australie et aux Pays-Bas. En fusionnant, Just Eat et Takeaway.com pourraient chambouler encore un peu plus ce secteur... ou amorcer sa consolidation ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale